Elle Fanning: «"Teen Spirit" m'a appris à chanter ailleurs que sous ma douche»

INTERVIEW L'actrice américaine Elle Fanning interprète elle-même ses chansons de star en devenir dans « Teen Spirit » en salle le 26 juin

Propos recueillis par Caroline Vié

— 

Elle Fanning dans «Teen Spirit» de Max Minghella
Elle Fanning dans «Teen Spirit» de Max Minghella — Metropolitan Film Export
  • Elle Fanning est toujours aussi convaincante dans « Teen Spirit ».
  • L'actrice s’est sentie proche de la candidate de télécrochet qu’elle incarne, trouvant des similitudes entre son personnage et sa carrière de comédienne.

Elle Fanning sait jouer, mais elle sait aussi chanter ! Il faut l’entendre donner de la voix dans Teen Spirit de Max Minghella, toujours aussi fraîche dans cette belle histoire d’une jeune fille pauvre mais extrêmement talentueuse qui rêve de sortir de son milieu en participant à un télécrochet.

A peine revenue du Festival de Cannes où elle était jurée, la comédienne de 21 ans s’est confiée à 20 Minutes. « J’ai l’âge de me lancer toutes sortes de défis, avoue Elle Fanning. Cannes en était un qui m’a donné l’impression de faire partie d’une famille qui voyait des films et Teen Spirit m’a permis de donner libre cours à mon goût pour la chanson. »

Reprendre des tubes

La jeune femme interprète elle-même les titres que son personnage entonne dans l’espoir de se faire remarquer à la télévision. « Teen Spirit m’a appris à chanter ailleurs que sous ma douche, plaisante Elle Fanning. Je flippais d’autant plus que l’héroïne reprend des chansons connues et que j’avais peur de les massacrer. » Mais elle se débrouille fort bien pour livrer sa version de tubes comme Light d’Ellie Goulding ou Dancing on my own de Robyn. « J’ai bossé avec une coach qui me faisait réécouter ma voix pour me faire progresser, se souvient-elle. C’était un brin traumatisant. Disons que cela tombe bien que je sois censée incarner une débutante. »

Un modèle pour les jeunes

Bien que le film n’ait pas été tourné chronologiquement, la comédienne parvient à faire partager les progrès d’un personnage à forte personnalité. « En même temps que sa voix, elle se trouve elle-même, explique Elle Fanning. J’estime qu’elle constitue un bon exemple pour les filles qui rêvent de réussir dans l’art car elle refuse de changer pour réussir et demeure elle-même envers et contre tous. » Même l’amour ne détourne pas de son but, cette jeune femme bien dans ses baskets, capable de tenir tête à ceux qui veulent la formater. « Je la comprends, insiste la comédienne. Pour devenir actrice, on doit aussi apprendre à s’affirmer et à accepter les refus. »

La Grande Catherine

Cette recette a dû bien fonctionner pour Elle Fanning qui ne manque pas de projets. Elle se prépare à tourner The Great, sa première série télévisée, cet automne en Angleterre. « Ce type d’expériences manquait à ma palette car je trouve intéressant de développer un rôle sur une plus grande durée. » Son exigence et son talent donnent envie de voir ce qu’elle va donner en Catherine de Russie. Encore un rôle de femme forte.