«Tolkien»: A quel point «Le Seigneur des Anneaux» est-il inspiré de la vie réelle de son auteur?

BIOPIC «Le Seigneur des Anneaux» a été inspiré par la propre vie de « Tolkien », comme le montre le biopic du Finlandais Dome Karukoski en salle le 19 juin, 

Caroline Vié

— 

Nicholas Hoult dans «Tolkien»  de Dome Karukoski
Nicholas Hoult dans «Tolkien» de Dome Karukoski — 20th Century Fox
  • Le biopic « Tolkien » de Dome Karukoski permet de mieux connaître l’auteur de la saga du « Seigneur des Anneaux ».
  • On découvre comme il a mêlé réalité et fiction pour construire son œuvre.
  • Amitié, amour et Première Guerre mondiale sont au centre du récit.

Le biopic Tolkien de Dome Karukoski (Tom of Finland) revient sur les jeunes années de l’auteur du Seigneur des Anneaux et la façon dont leurs péripéties se sont mêlées à la fiction pour la création d’une œuvre magique.

Le fougueux Nicholas Hoult a beau prêter ses traits au jeune adulte J.R.R. Tolkien (1892-1973), ce film sincère reste un peu mollasson. Son intérêt est ailleurs, dans la façon dont l’auteur a puisé dans sa vie quotidienne pour nourrir une fiction que Ralph Bakshi puis Peter Jackson ont porté à l’écran.

L’amitié avant tout

La Confrérie de l’Anneau, centrale dans les livres, n’est pas tout à fait fictive. Elle s’inspire des amis d’enfance de l’auteur, ceux qu’il a rencontrés avant qu’ils s’engagent dans l’armée pendant la Première Guerre mondiale. C’est au milieu de ces adolescents que le jeune orphelin a commencé à écrire pendant ses années à la King Edward’s School. Il a fondé avec eux la Tea Club and Bavorrian Society, véritable pépinière d’idées et de débats dont on retrouve la camaraderie dans les romans. « Passé un certain âge, Tolkien parlait très peu de sa vie personnelle et veillait absolument à la séparer de son œuvre, mais il est impossible de ne pas faire le lien entre les deux », insiste le scénariste David Gleeson.

En amour comme à la guerre

Les combats épiques de la saga du Seigneur des Anneaux ont aussi puisé dans la vraie vie de J.R.R. Tolkien. L’auteur et ses amis ont payé un lourd tribut pendant la Première Guerre Mondiale. Le romancier s’est sans doute inspiré des combats auxquels il a participé notamment pendant la bataille de la Somme. « Je crois que qu’il a tiré de la guerre une vision de lui-même face au mal et aux ténèbres », insiste Dome Karukoski. L’amour a été aussi au rendez-vous pendant ces années avec la rencontre d’Edith Bratt (incarnée par Lilly Collins) qui est devenue son épouse et sa muse. « Tolkien et Edith étaient à la fois l’échappatoire et la réalité l’un de l’autre », analyse l’actrice. Ce mélange de violence et d’amour se retrouve dans son univers de romancier.

View this post on Instagram

TCBS Forever! #TolkienMovie 📷: @paddygibson

A post shared by Tolkien (@tolkienmovie) on