La suite de «Shining» se dévoile dans une première bande-annonce

REDRUM...REDRUM... Les couloirs de l’hôtel Overlook réapparaissent dans cette première bande-annonce de « Doctor sleep », suite officielle du film d’horreur « Shining »

M.G. avec AFP

— 

Danny LLoyd dans «Shining» de Stanley Kubrick
Danny LLoyd dans «Shining» de Stanley Kubrick — Warner Bros

Près de quarante ans après la sortie au cinéma de Shining, Mike Flanagan s’empare de l’adaptation de Doctor Sleep, la suite publiée par l’auteur américain  Stephen King en 2013.

View this post on Instagram

Trailer coming TODAY. #DoctorSleepMovie

A post shared by Mike Flanagan (@flanaganfilm) on

Il embrasse les pas de Stanley Kubrick, qui avait signé l’adaptation cinématographique du roman de Stephen King. Un travail d’équilibriste : Mike Flanagan avoue avoir eu des sueurs pour parvenir à concilier les deux versions (celle au cinéma de Kubrick et celle littéraire de King, vous suivez ?)

Un projet qui prend aux tripes

« C’était profondément terrifiant », a assuré le cinéaste, affirmant qu'obtenir la bénédiction du romancier, surnommé le « roi de l’horreur », avait constitué « le moment le plus angoissant » de sa carrière.

« En se lançant, on avait l’espoir qu’il existait un espace où Stephen King et l’héritage de Stanley Kubrick pouvaient se retrouver », a-t-il dit, évoquant toutefois les « ulcères » de son équipe durant les deux années du projet.

Le tricycle et la hâche sont bien là

La bande-annonce tout juste publiée par Warner Bros. reprend des images étrangement familières du film de Stanley Kubrick, comme le jeune Danny Torrance en train de sillonner les couloirs de l'hôtel hanté sur son tricycle.

Le producteur Trevor Macy a expliqué comment chaque scène culte avait été méticuleusement reconstituée pour Doctor Sleep, bien que celle où les portes de l’ascenseur libèrent un flot de sang ait été extraite directement des images tournées par Kubrick.

Dernière référence choc à Shining : la bande-annonce s’achève sur Ewan McGregor, qui campe un Danny devenu adulte, regardant au travers d’une porte défoncée à la hache. Un coup de chapeau aux scènes mémorables jouées par Jack Nicholson.