«Abominable»: Les premières images du nouveau yéti font craquer le Festival d'Annecy

ANIMATION Au Festival d'Annecy, les studios Dreamworks ont dévoilé des images prometteuses du très attendu « Abominable », mais aussi d’un autre long-métrage, « Trolls Word Tour »

Caroline Vié

— 

L'un des premiers dessins de «Abominable»de Jill Culter
L'un des premiers dessins de «Abominable»de Jill Culter — DreamWorks/Universal
  • Après « Dragons 3 » l’an passé, les studios Dreamworks ont présenté à Annecy l’état d’avancement de leurs prochaines productions.
  • Les premières images d’« Abominable » ont donné très envie de voir la suite de « Yéti et compagnie », en salle le 23 octobre.
  • Le nouveau film des Trolls, « World Tour » qui sortira le 1er avril 2020, semble aussi très prometteur.

De notre envoyée spéciale à Annecy, Caroline Vié

L’an dernier, le studio Dreamworks avait fait vibrer le Festival d’Annecy avec les premières images de Dragons 3: Le Monde caché. Difficile d’imaginer mieux et pourtant, cette année, le studio et sa nouvelle présidente Margie Cohn ont encore su créer la (bonne) surprise avec  Abominable, le film de Jill Culton et Todd Wilderman prévu pour une sortie dans les salles françaises le 23 octobre.

« C’est une production dans laquelle une majorité de femmes sont impliquées » a annoncé, d’emblée, Margie Cohn sous un tonnerre d’applaudissements. Everest, l’abominable homme des neiges du film, a tout ce qu’il faut pour séduire avec ses petites dents blanches et ses grands yeux bleus.

Un hommage à la Chine

Les vingt-cinq minutes qu’ont montrées les cinéastes ont donné une furieuse envie de voir la suite. Les aventures d’une petite Chinoise férue de violon et de deux ados rigolos pour ramener l’adorable créature dans ses montagnes natales ont l’air superbe. Coproduit avec le studio chinois Pearl,Abominable souhaite aussi montrer des paysages peu connus de ce pays pendant les 3.000 kilomètres que parcourent les héros. « Vous ne verrez pas la Grande muraille dans mon film, mais vous découvrirez d’autres choses » promet Jill Culton.

Everest, on t’aime déjà !

Les réactions enthousiastes dans la salle bondée à chaque apparition du personnage d’Everest laissent bien présager de son futur accueil au box-office. « Je me suis inspiré de mon chien pour le créer, puis je me suis demandé quels pouvoirs avait un yéti, avoue Jill Culton. J’ai décidé qu’il pouvait influer sur la nature. » La magnifique scène en bateau dans un champ de fleurs transformé en mer déchaînée peut être entrevue dans la bande-annonce. Elle est encore plus belle dans son intégralité. Quant au craquant Everest, c’est bien simple : il fera au moins aussi bien que Krokmou et Kung-Fu Panda dans le domaine des ventes de jouets !

Des Trolls sachant troller

Et ce n’est pas tout ! Les toutes premières images de Trolls: Tournée mondiale de Walt Dohrn ont aussi mis l’ambiance dans la salle du Festival. Si seulement une dizaine de minutes ont été projetées, on peut déjà dire que les créateurs se sont lâchés. On ne sait pas ce qu’ils ont fumé, mais on en veut ! La princesse Poppy doit cette fois-ci affronter une troll fan de hard rock qui a décidé de détruire les autres genres musicaux. Délires et chansons semblent au programme aux allures de comédie musicale vitaminée au cinéma le 1er avril 2020.