Chris Hemsworth et Tessa Thompson: «La magie de "Men in Black" fonctionne sur l'alchimie entre les acteurs»

INTERVIEW Les deux nouvelles stars de la saga ont parlé à « 20 Minutes » de « Men In Black : International » en salle le 12 juin

Caroline Vié

— 

Tessa Thompson et Chris Hemsworth dans «Men In Black: International» de F. Gary Gray
Tessa Thompson et Chris Hemsworth dans «Men In Black: International» de F. Gary Gray — Sony Pictures
  • « Men In Black : International » met en scène deux agents incarnés par Tessa Thompson et Chris Hemsworth.
  • Leurs personnages tentent de neutraliser une arme extraterrestre redoutable.
  • Ce quatrième épisode de la saga fait voyager dans plusieurs pays.

Ce quatrième volet des aventures de la célèbre agence chargée de lutter contre les envahisseurs extraterrestres a renouvelé ses effectifs. A la place de Will Smith et Tommy Lee Jones, ce sont deux nouveaux agents que l’on trouve dans Men In Black : International de F. Gary Gray :  Chris Hemsworth ​et Tessa Thompson

Le premier incarne un agent supercool un peu trop désinvolte tandis que la seconde interprète une nouvelle recrue un peu trop zélée chargés de neutraliser une arme destructrice convoitée par de nombreux aliens plus ou moins bienveillants. Liam Neeson, Emma Thompson et Rebeca Ferguson complètent la distribution de cette dynamique comédie de science-fiction que les deux comédiens principaux sont venus présenter à Paris. Tessa Thompson (vue notamment dans Creed 2 et en Valkyrie des Avengers) et Chris Hemsworth (qui vient à peine de raccrocher le marteau de Thor) se sont confiés à 20 Minutes.

Passer des Avengers aux Men In Black a-il été facile ?

Chris Hemsworth : C’était une impression douce-amère pour moi. Retrouver Tessa, qui jouait aussi dans Endgamem’a aidé à faire la transition alors que je me sentais complètement perdu.

Tessa Thompson : Je suis une petite nouvelle dans le MCU (Marvel Cinematic Universe) alors que Chris participe depuis dix ans. Je suis fière de jouer dans deux sagas aussi populaires. Ce n’est pas rien pour une femme de couleur comme moi.

Vous n’en avez pas assez des suites et des franchises ?

CH. : Cela ne pose aucun problème car on se retrouve entre amis et on peut s’amuser à entrecroiser des références, comme lorsque mon personnage tombe sur un marteau dans Men In Black et le trouve plus petit que celui de Thor.

TT. : Je trouve cool de revisiter les films du passé et de les voir évoluer et se moderniser pour convenir au public d’aujourd’hui. J’y vois une certaine beauté. D’autant plus qu’il y a plus de femmes dans les rôles principaux. Et qu’elles peuvent s’amuser à plaisanter sur le « Men » du titre.

Comment avez-vous trouvé votre place dans un univers préexistant ?

TT. : L’image des Men In Black est ancrée dans notre imaginaire collectif depuis longtemps. Je trouve un peu surréaliste de faire partie de cet univers. Dès que j’ai enfilé le costume, j’ai eu l’impression de devenir le personnage.

CH. : La magie de Men in Black fonctionne sur l’alchimie entre les acteurs Will Smith et Tommy Lee Jones sont si charismatiques qu’il est impossible de rivaliser avec eux. J’ai tout de suite compris qu’il fallait les oublier pour entrer dans cet univers de comédie, de polar et d’action.

En quoi ce nouvel opus est-il différent des précédents ?

TT. : Il y a « international » dans le titre ce qui veut dire qu’on ne se concentre plus que sur les Etats-Unis et Manhattan : on voyage dans différents pays. Notre champ d’action est beaucoup plus large ce qui permet de montrer de nouveaux extraterrestres.

CH. : Je crois que la complicité entre Tessa et moi est un élément fort pour le film. Comme nous nous connaissions avant, cela a facilité les choses pour créer une dynamique entre nous. Sans faire oublier les précédents héros, nous espérons apporter quelque chose de neuf qui prolongera l’exploration de cet univers.

«Men in Black 3» décrypté ici«Men in Black 3»: Deux Tommy Lee pour le prix d'un