Isabelle Huppert: «Plus les scènes sont terrifiantes à l'écran, plus elles sont amusantes à tourner»

INTERVIEW Isabelle Huppert incarne une psychopathe qui persécute Chloë Grace Moretz dans « Greta » en salle le 12 juin

Caroline Vié

— 

Isabelle Huppert dans «Greta» de Neil Jordan
Isabelle Huppert dans «Greta» de Neil Jordan — Metropolitan FilmExport
  • Dans « Greta », Isabelle Huppert incarne une femme mystérieuse et dangereuse.
  • Elle a composé son rôle en toute complicité avec sa partenaire Chloë Grace Moretz.
  • La comédienne s’est amusée à tourner les scènes gores du film.

Greta de Neil Jordan est un petit thriller de derrière les fagots qui réunit Chloë Grace Moretz et Isabelle Huppert en un face-à-face réjouissant.

Le réalisateur de Crying Game leur offre des personnages volontairement archétypaux de jeune fille innocente et de psychopathe possessive avant de les détourner pour le plaisir du spectateur.

Un conte de fées revisité

« Mon personnage est une femme mystérieuse pour laquelle le temps semble s’être arrêté », explique Isabelle Huppert à 20 Minutes. Cette folle furieuse s’immisce dans la vie de l’héroïne qui lui a rapporté un sac à main oublié dans le métro. Entre les deux femmes frappées par des deuils cruels, la relation passe vite de l’amitié fusionnelle au cauchemar. « Ce film, tourné en studio, n’a pas vocation à être réaliste, précise Isabelle Huppert. Il s’agit d’un conte de fées revisité. »

Une sorcière moderne

L’actrice avait déjà abordé ce genre cette année avec Blanche comme neige d’Anne Fontaine où elle incarnait une marâtre résolue à liquider la belle-fille qu’elle estimait trop jolie. « Jouer une méchante à quelque chose de réjouissant pour une comédienne », insiste Isabelle Huppert. Son rôle de sorcière moderne dont on découvre progressivement la folie emporte le récit vers un délire homicide qui réjouira les amateurs de récits horrifiques.

Libres dans le cadre

Pas question pour Isabelle Huppert de trop intellectualiser son rôle qu’elle a bâti en toute complicité avec sa partenaire. « Chloë Grace Moretz et moi avons la même approche de notre métier, dit-elle. Nous ne posons pas trop de questions et n’en posons pas aux autres. » Leurs performances complémentaires sont essentielles dans ce thriller qui met les femmes en avant en faisant évoluer leurs personnages de façon suffisamment surprenante pour que le public se laisse emporter.

Pour de faux

« Comme tous les grands réalisateurs, Neil Jordan nous a laissées libres dans le cadre qu’il nous avait dessiné. Il sait ce qu’il veut mais ne l’impose pas », insiste Isabelle Huppert qui reconnaît avoir adoré tourner certaines séquences gores. « Plus les scènes sont terrifiantes à l’écran, plus elles sont amusantes à tourner car on a pleinement conscience qu’on fait les choses pour de faux », explique-t-elle. Oserez-vous affronter Greta ? On vous conseille de ne pas trop copiner avec elle en tout cas.