Festival de Cannes: Queer Palm, Palm Dog, Prix de la presse internationale... Qui a remporté quoi?

PREMIERS PRIX Queer Palm, Palm Dog, Prix Un Certain regard, Prix de la presse internationale, Prix oecuménique, Prix de la citoyenneté... les premières récompenses sont tombées sur la Croisette

Stéphane Leblanc

— 

Vincent acoste et Chiara Mastroianni partagent l'affiche de Chambre 212 de Christophe Honoré Lancer le diaporama
Vincent acoste et Chiara Mastroianni partagent l'affiche de Chambre 212 de Christophe Honoré — Anthony Harvey/REX/SIPA
  • Les premières récompenses commencent à tomber sur la Croisette.
  • La Queer Palm a récompensé Portrait d'une jeune fille en feu de Céline Sciamma.
  • Chiara Mastroianni a reçu le prix d'interprétation de la section Un certain regard.

De notre envoyé spécial à Cannes, Stéphane Leblanc

C’est le début de la fin du Festival de Cannes, et en attendant le palmarès de la compétition, ce samedi soir à partir de 19h15 dans la grande salle du Palais des Festival (et retransmis en clair sur Canal+), certains films se voient déjà couronnés de prix…

La Queer Palm à Céline Sciamma pour « Portrait d’une jeune fille en feu »

Virginie Ledoyen, qui présidait ce jury, avait confié à 20 Minutes qu'« un bon film queer est d’abord un bon film de cinéma ».

On ne s'étonnera donc pas que son jury ait porté son suffrage sur l’exceptionnel Portrait d’une jeune fille en feu, qui relate la très délicate rencontre d’une femme peintre et de son modèle qui vont s’éprendre l’une de l’autre dans la France du XVIIIe siècle. Xavier Dolan avait dit tout le bien qu'il pensait du film sur son compte Instagram.

Céline Sciamma n’était pas là pour recevoir sa récompense vendredi dans la soirée, mais Virginie Ledoyen a souligné au moment de l’annoncer que c’était la première fois, en dix ans, que la Queer Palm était remise à une femme.

Chiara Mastroianni primée pour son interprétation chez Christophe Honoré

Le Prix Un Certain regard a été attribué à La Vie invisible d'Euridice Gusmao de Karim Aïnouz, le prix d’interprétation à Chiara Mastroianni pour Chambre 212, une très jolie comédie de Christophe Honoré. « Il a été pour nous très stimulant de voir côte à côte des réalisateurs qui maîtrisent si bien leur langage et d’autres qui suivent ce même chemin, a exprimé le jury présidé par Nadine Labaki dans un communiqué. Constater la présence de 9 premiers films [ parmi les 18 de cette sélection] fut pour nous une belle surprise et voyager à travers ces différents univers, un réel privilège. Le cinéma mondial se porte à merveille ! »

Le Prix œcuménique récompense « Une vie cachée » de Terrence Malick

Ce film sur un fermier autrichien qui refuse, envers et contre tout, de prêter allégeance à Hitler pendant la seconde guerre mondiale, coche toutes les cases pour figurer dans un palmarès, quel qu’il soit. Une vie cachée remporte déjà le prix œcuménique, pour ses « hautes qualités cinématographiques » et sa façon « d’exprimer et d’explorer les questions qui se posent à la personne confrontée au mal. » C’est un récit universel à propos des choix que nous avons à faire et qui transcendent les préoccupations terrestres pour suivre la voix de sa conscience", a souligné le jury du prix dans un communiqué.

Le Prix de la Fipresci (presse internationale) remis à « It Must be heaven » de Elia Suleiman

La presse internationale a bon goût : le Palestinien Elia Suleiman excellant à mettre en gags des situations plus tragiquement drôles les unes que les autres, entre Buster Keaton et Jacques Tati. Comme 20 Minutes le soulignait ce vendredi, It Must be heaven interroge l’appartenance à un groupe et l’identité se passe majoritairement à Paris, puis à New York, pour montrer que l’absurdité du monde qui nous entoure est un phénomène universellement partagé.

Le Prix de la citoyenneté attribué aux « Misérables » de Ladj Ly

Le jury d’Amos Gitai et Romane Bohringer a remis le prix de la citoyenneté au film de Ladj Ly. Un choix qui ravit 20 Minutes qui a beaucoup apprécié ce film sur une interpellation policière qui tourne mal avec de jeunes acteurs remarquables. Pour un premier film, Les Misérables est un coup de maître qui rappelle, vingt ans après, la déflagration qu’avait provoqué La Haine, sur la situation d’abandon des banlieues.

La Palm Dog revient à Brandy, la chienne de Brad Pitt dans « Once upon a time in Hollywood »

Vendredi midi, Quentin Tarantino est venu en personne chercher la Palm Dog décernée à la chienne de son film, Once Upon a time… in Hollywood. Le réalisateur n’était pas dupe : il ne pense pas que son film ait de grande chance de décrocher un prix au palmarès de la compétition. « Attendez de voir », a-t-il nuancé malgré tout. 20 Minutes a consacré un petit reportage à cette remise de palme.

La Quinzaine prime Zahia Dehar dans « Une fille facile » de Rebecca Zlotowski

Le prix SACD du long-métrage francophone, décerné à la Quinzaine des réalisateurs, a récompensé jeudi soir Une Fille facile de Rebecca Zlotowski dans lequel figure l’ancienne escort girl Zahia Dehar. C’est elle, d’ailleurs, que le jury a voulu féliciter en remettant ce prix : « Une Fille facile nous a troublé, il y a eu des tensions, mais nous avons voulu récompenser à travers ce film le personnage de Zahia Dehar, figure suggérée d’escort girl lectrice de Duras qui emporte le récit vers un conte moral moderne, jeune femme incarnant avec son personnage « l’insoutenable légèreté de la femme », avec, à fleur de peau, une étrange innocence lui permettant d’échapper aux humiliations de la domination masculine, et nous laissant finalement à son égard, un sentiment d’infinie tendresse. »

Le prix du Label Europa Cinémas du long-métrage européen a été décerné de son côté à Alice et le maire de Nicolas Pariser, une comédie avec Fabrice Luchini, Anaïs Demoustiers et Nora Hamzaoui. « Un film maîtrisé, intellectuellement stimulant, sans jamais être prétentieux », a affirmé le jury.

Le Grand prix de la Semaine de la critique au dessin animé « J’ai perdu mon corps »

Le prix, décerné mercredi soir, a été remporté par J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin, l’histoire d’une main tranchée qui s’échappe d’une salle de dissection pour retrouver son propriétaire. Il s’agit d’un film d’animation, mais aussi d’un premier film qui concourt donc également pour la Caméra d’or. Sortie prévue le 6 novembre 2019