Festival de Cannes: La star Selena Gomez, l'hommage d'Angèle et le poétique Edouard Baer... Revivez la cérémonie d'ouverture

CEREMONIE C'est parti pour le 72e Festival de Cannes. Revivez les temps forts de cette première soirée... 

Anne Demoulin

— 

L'auteur et acteur  Edouard Baer est le seul maître à bord lors de la cérémonie d'ouverture de Cannes.
L'auteur et acteur Edouard Baer est le seul maître à bord lors de la cérémonie d'ouverture de Cannes. — HAEDRICH/VU/SIPA
  • La 72e édition du Festival de Cannes a débuté ce mardi et, dès 18h30, les stars ont monté les marches
  • Le maître de cérémonie Edouard Baer s’est entouré de Charlotte Gainsbourg et de Javier Bardem pour accueillir sur scène le président du jury Alejandro González Iñárritu et déclarer ouverte cette édition 2019.
  • Retour sur les grands moments de la 72e cérémonie d'ouverture.

C’est parti pour le 72e Festival de Cannes ! Le coup d’envoi de cette compétition pour la Palme d’or a été donné ce mardi soir au palais des festivals. Vingt-et-un films sont en compétition jusqu’au 25 mai pour remporter la prestigieuse récompense. La cérémonie d’ouverture, diffusée en clair sur Canal+ et projetée pour la première fois en direct dans 600 salles de cinéma, était animée une nouvelle fois par Edouard Baer.

Au pied des marches, on a aperçu de nombreuses stars, parmi lesquelles les membres du jury présidé par le réalisateur mexicain aux cinq Oscars Alejandro Gonzalez Iñarritu : l’actrice Elle Fanning, l’actrice et réalisatrice Maimouna N’Diaye (L’Oeil du cyclone), la réalisatrice Kelly Reichardt, le réalisateur et scénariste Pawel Pawlikowski, l’auteur de bande dessiné et réalisateur Enki Bilal, le réalisateur Robin Campillo, l’actrice et réalisatrice Alice Rohrwacher et le réalisateur Yorgos Lanthimos.

Un vibrant hommage à Agnès Varda et Michel Legrand

Et si Elle Fanning (21 ans et plus jeune jurée que le festival ait nommée) s’est fait remarquer, c’est Selena Gomez qui a réveillé le tapis rouge. A l'occasion de la montée des marches, l’Américaine avait opté pour la griffe fétiche de Brigitte Macron, Louis Vuitton. La chanteuse et actrice américaine a été rejointe par Bill Murray, Tilda Swinton ou Chloë Sevigny, soit le sémillant casting de The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch présenté en ouverture du festival. Quant à Jeremy Meeks, l’ex-détenu le plus sexy d’Amérique, désormais mannequin, il a fait sa première apparition à Cannes. Et les flashs ont crépité.

Un siège avec le nom de la réalisatrice trône au milieu de la scène du grand théâtre Lumière. Après un court extrait du film, Varda par Agnès, Edouard Baer, maître de cérémonie, a entamé son discours sur un air d’accordéon. « Parfois, au Festival de Cannes, la salle est si spectaculaire que le film lui-même s’arrête pour regarder », plaisante l’acteur. Après une logorrhée drôlement poétique dont seul Edouard Baer a le secret, la chanteuse belge Angèle, a repris au piano Sans toi composée par Michel Legrand et écrite par Agnès Varda. Un moment très émouvant.

Un long discours du président du jury

Edouard Baer a ensuite invité Alejandro Gonzalez Iñarritu à le rejoindre sur scène. « C’est un privilège et un honneur d’avoir été invité pour représenter le jury de ce 72e Festival de Cannes. Ce Festival a été très important dans ma vie », a déclaré le réalisateur mexicain aux cinq Oscars et président du jury. « Je ne me sens pas un juge », a-t-il ajouté. Ce Festival « va être un voyage qui va nous transformer, tous les membres du jury », a-t-il encore estimé.

« Le choix du jury est quasiment fait », a plaisanté Edouard Baer, après un montage présentant les films en compétition. L’acteur français a ensuite salué son amie Léa Drucker et les familles d’Agnès Varda et de Jean Rochefort, disparus tous les deux cette année. « Welcome Jim Jarmusch », a-t-il poursuivi, se dirigeant vers le piano où il a, avec la verve qui le caractérise rendu hommage à son idole Bill Murray, surnommé à juste titre « The man with the poker face ». Même notre critique ciné n’a pas réussi à le dérider.

Le maître de cérémonie Edouard Baer s’est ensuite entouré de Charlotte Gainsbourg (oh, la robe sublime zébrée) et de Javier Bardem pour « déclarer ouvert » en français et en espagnol « le 72e Festival international de film de Cannes ». Une nouvelle quinzaine, qui réjouira les cinéphiles commence.