«Aladdin»: Le compositeur Alan Menken veut «qu'on ait envie de chanter après le film»

TUBES Le compositeur Alan Menken a revisité ses propres chansons pour la version en prises de vues réelles d'« Aladdin » en salle le 22 mai

Caroline Vié

— 

Mena Massoud dans «Aladdin» de Guy Ritchie
Mena Massoud dans «Aladdin» de Guy Ritchie — Walt Disney France
  • Alan Menken avait composé les chansons du film d’animation « Aladdin » en 1992.
  • Le musicien les a actualisées et en a composé de nouvelles pour la version live.
  • Will Smith, qui reprend le rôle du Génie créé par Robin Williams, l’a fortement impressionné.

Avec ses dix-huit nominations aux Oscars et ses huit statuettes, Alan Menken est considéré comme l’un des plus grands compositeurs hollywoodiens actuels. Comme il l’avait déjà fait pour La Belle et la Bête en 2017, il revisite ses chansons pour la version live d’Aladdin de Guy Ritchie.

« Les orchestrations ont changé depuis 1992, explique-t-il à 20 Minutes. J’ai dû aussi rajouter des choses tout en restant fidèle à l’esprit de l’original auxquels les fans du dessin animé sont très attachés. Ce qui compte, c’est qu’on ait envie de chanter après le film. » Alan Menken a adapté ses titres pour les interprètes Will Smith, Naomi Scott et Mena Massoud qui incarnent les personnages en chair en os. Mais comment s’y est-il donc pris ?

Il a trouvé l’air

Le compositeur de La Petite sirène s’y connaît en mélodies captivantes. « Le secret est d’essayer de trouver des airs dont le public se souviendra », avoue-t-il. Ce rêve bleu, l’une des chansons les plus connues d’Aladdin réunit le héros et l’héroïne sur un tapis volant. « Je suis heureux d’entendre des gens la fredonner, dit-il. C’est ce qui peut arriver de plus gratifiant à un compositeur. »

Il a trouvé les paroles

Les paroles ont aussi leur importance. Celles des chansons du premier Aladdin marquaient la dernière collaboration du compositeur avec son complice Howard Ashman, décédé pendant le tournage en 1991. « J’espère que nous n’avons pas trahi son esprit, reconnaît-il. En 2019, il était indispensable de rendre la princesse Jasmine plus féministe. » Parmi les chansons marquantes, Speechless qui marque la révolte de la jeune fille face à une société patriarcale est la plus marquante et la plus actuelle avec son message féministe.

Il a trouvé le ton

« De bonnes chansons de comédies musicales ne fonctionnent que si les personnages qui les chantent sont attachants », précise Alan Menken. C’est notamment le cas pour celui du Génie, créé par Robin Williams dans la version en 1992 et donc Will Smith reprend le rôle aujourd’hui. « La prestation de Robin était époustouflante mais je crois que Will est encore meilleur, confie-t-il. Il a apporté une dimension nouvelle au Génie. »

Il a trouvé l’émotion

A peine avait-il bouclé Aladdin qu’Alan Menken s’est mis à l’ouvrage sur l’adaptation live du Bossu de Notre-Dame en prises de vues réelles. « Je suis allé voir la cathédrale dès mon arrivée à Paris raconte-t-il. J’aime penser que ma musique est une façon de lui rendre hommage à sa beauté qui m’a de nouveau bouleversé. » On peut faire confiance à Alan Menken pour faire partager son émotion au spectateur.