Festival de Cannes: Jean Dujardin et Quentin Dupieux lanceront la Quinzaine des réalisateurs avec «Le Daim»

FESTIVAL Le nouveau film de Quentin Dupieux, aka Mr Oizo, avec Jean Dujardin ouvrira la Quinzaine des réalisateurs le 15 mai à Cannes

Stéphane Leblanc

— 

Le Daim de Quentin Dupieux
Le Daim de Quentin Dupieux — DIAPHANA

C’est un des prochains films français les plus excitants sur le papier… qui se retrouve à faire l’ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, l’une des sections parallèle du Festival de Cannes. Le Daim, septième long-métrage de Quentin Dupieux (connu dans le milieu de l’électro sous le pseudo Mr Oizo), avec Jean Dujardin et Adèle Haenel, sera donc présenté en première mondiale le 15 mai à Cannes, avant de sortir en salle un mois plus tard, le 19 juin.

Le film raconte l’histoire de Georges, 44 ans, et du blouson 100 % en daim dont l’achat va lui coûter toutes ses économies et bouleverser sa vie au point de le plonger dans un délire criminel… Un film résolument barré, on imagine, qui permettra de retrouver Jean Dujardin sur la Croisette dans son premier rôle principal depuis le succès planétaire de The Artist qui lui avait valu, en 2011, le Prix d’interprétation.

Des débuts de réalisateurs aux côtés de Michel Gondry

Rappelons que Quentin Dupieux, sous son nom, a commencé sa carrière avec la réalisation de clips musicaux et de publicités aux côtés de Michel Gondry. En 2001, il réalise son premier long-métrage, Nonfilm, une déroutante mise en abyme du tournage du film lui-même. Ont suivi Steak, porté par le célèbre duo comique Éric et Ramzy, puis Rubber, sélectionné à la Semaine de la Critique en 2010, qui surpris la Croisette avec les obsessions meurtrières… d’un pneu !

En 2012 il réalise Wrong, suivi un an plus tard du court-métrage Wrong Cops, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, premier chapitre du long-métrage du même nom présenté en 2013 à Sundance. Dans Réalité (présenté à la Mostra de Venise en 2015), Alain Chabat a 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma. Avec Au Poste !, film surréaliste, décalé et grinçant servi par les excellents Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig et Anaïs Demoustier, Quentin Dupieux a signé l’un des succès de l’année 2018.

Au Festival de Cannes 2010, «Rubber», c’est l’éclate!