Annulé pour cause de guerre mondiale, le Festival de Cannes 1939 va avoir lieu... à Orléans

80 ANS APRES Cette «première édition» hommage à Jean Zay, le créateur de la manifestation, sera finalement organisée en novembre à Orléans

F.B. avec AFP

— 

Palme d'or du Festival de Cannes. (Illustration)
Palme d'or du Festival de Cannes. (Illustration) — Antonin THUILLIER / AFP

Tout était prêt pour cette première édition. Mais le Festival de Cannes 1939 n’a jamais eu lieu. Annulée à l’époque pour cause de Seconde guerre mondiale, la manifestation se déroulera finalement du 12 au 17 novembre, 80 ans après, à Orléans, ville d’origine de Jean Zay.

Le ministre de l’Education nationale et des Beaux-arts du Front populaire avait imaginé le festival comme une arme diplomatique pour contrer la Mostra de Venise, passée sous la domination de la propagande fasciste et nazie. Exécuté par la milice en 1944, Jean Zay n’a jamais vu la concrétisation de son projet, organisé pour la première fois en 1946.

« Le festival, un geste de résistance avant l’heure »

« C’est un hommage. Mais c’est aussi l’occasion de trouver le sens d’origine du festival, un geste de résistance avant l’heure, contre les régimes fascistes dont Jean Zay avait très tôt perçu le risque mortel », souligne sa fille, Hélène Mouchard-Zay.

Sur les 38 films qui devaient être présentés en compétition par « les pays libres », 25 seront projetés à Cannes 39. Ce festival sera l’occasion de revoir quelques monuments du cinéma comme Mr Smith au sénat de Franck Capra, des curiosités françaises tel que L’homme du Niger, ou encore le dernier Hitchcock anglais La taverne de la Jamaïque.

L’événement, auquel le « vrai » Festival de Cannes n’est pas associé, aura son tapis rouge, sa montée des marches, son palmarès et son jury. Il devrait notamment réunir le réalisateur israélien Amos Gitai, le Hongrois Lazlo Nemes et les Françaises Pascale Ferran, Julie Bertucelli, et Virginie Linhart.