VIDEO. «A héros exceptionnel, méchant hors du commun», Mark Strong relève le défi dans «Shazam!»

INTERVIEW Mark Strong s’est confié à « 20 Minutes » sur son rôle de supervilain dans « Shazam ! » en salle le 3 avril

Caroline Vié

— 

Mark Strong et Zachary Levi dans Shazam de David F. Sandberg
Mark Strong et Zachary Levi dans Shazam de David F. Sandberg — Warner Bros
  • Mark Strong incarne le redoutable Docteur Thaddeus Sivana dans « Shazam ! »
  • L'acteur, aussi inquiétant qu’amusant, aimerait retrouver son rôle dans une suite.

Mark Strong, vu notamment face à Colin Firth dans la saga Kingsman, s’est vu confier le rôle du docteur Thaddeus Sivana, méchant épatant dans Shazam ! de David F. Sandberg. Cet être teigneux, à la tête d’une horde de monstres, a résolu de détruire le monde.

« David Sandberg a tenu à ce qu’il soit particulièrement mis en avant, explique Mark Strong à 20 Minutes. A héros exceptionnel, méchant hors du commun. » Le film s’ouvre sur l’enfance du futur « vilain » dont le spectateur découvre les raisons de la fureur. Il aurait pu être le héros s’il avait fait de bons choix au départ.

«Sivana et Shazam sont deux gamins à l’enfance désastreuse qui ont choisi chacun un côté différent de la loi, précise Mark Strong. Cet aspect du personnage ne le rend pas excusable mais j’espère que cela lui donne un côté attachant. » L’acteur apporte un charisme étonnant au redoutable Sivana.

Comme un gamin capricieux

La méchanceté du personnage ne l’empêche pas d’avoir une dimension comique comme c’est également le cas pour Shazam. « Il est si haineux qu’il ne se rend pas compte qu’il est parfois ridicule à force d’agir comme un enfant capricieux. » Une scène où Sivana invective Shazam alors que ce dernier se trouve trop loin pour l’entendre est particulièrement amusante.

La mort lui va si bien

Les méchants (même super) connaissent souvent des destins funestes… mais Mark Strong est confiant quant au retour de son personnage. « Si Shazam entame une longue saga, je me verrais bien revenir lui faire des misères. La séquence post-générique du film me donne d’ailleurs bon espoir à ce sujet. » Restez bien jusqu’à la toute fin pour en découvrir la teneur.