VIDEO. «Mon Inconnue» sera au moins reconnue pour son étrangeté, son romantisme et son humour

FANTASTIQUE Le réalisateur Hugo Gélin raconte à « 20 Minutes » comment il a mêlé fantastique, comédie et romance pour son film « Mon Inconnue », en salle le 3 avril

Caroline Vié

— 

Joséphine Jamy et François Civil dans Mon Inconnue d'Hugo Gélin
Joséphine Jamy et François Civil dans Mon Inconnue d'Hugo Gélin — Mars Films
  • « Mon Inconnue » change régulièrement de ton, passant du fantastique à la romance en passant par la comédie.
  • François Civil y incarne un homme tentant de séduire de nouveau sa femme après avoir été projeté dans un monde où il ne l’a pas rencontrée.
  • Hugo Gélin signe une belle réussite, originale, drôle et tendre.

Quand un auteur prétentieux (François Civil, récompensé à l' Alpe d'Huez pour ce rôle) se montre trop odieux avec son épouse (Joséphine Japy), elle disparaît réellement de sa vie. Il se réveille un matin et elle n’est plus dans leur lit. Et pour cause : c’est elle qui a réussi à sa place et même, elle ne l’a jamais rencontré.

« L’idée, c’était de faire de Mon Inconnue un film populaire dans le sens noble du terme », explique Hugo Gélin qui revient, pour 20 Minutes, sur les trois genres cinématographiques - fantastique, romance et comédie — avec lesquels il jongle en virtuose pour offrir un film réjouissant.

Fantastique à point

Impossible de ne pas penser à Un jour sans fin en découvrant Mon Inconnue. Comme dans le film d’Harold Ramis, le personnage joué par François Civil vit une réalité alternative qu’il peine à appréhender. Hugo Gélin embrasse cette référence avec enthousiasme. « J’aime l’idée d’ancrer le fantastique dans la réalité, explique-t-il. Avoir un pied en l’air et l’autre sur terre quand j’écris. » Hors son point de départ surnaturel, Mon Inconnue demeure très réaliste.

Romantique juste ce qu’il faut

Le héros désire reconquérir son aimée. Cela ne va pas être du tout cuit : non seulement, c’est une musicienne célèbre, mais elle a un autre homme dans sa vie. « Trop de romance aurait été gnangnan, insiste Hugo Gélin. J’ai pensé à Woody Allen qui parvient à faire rire tout parlant d’amour de façon subtile. » Le spectateur a, bien évidemment, envie que le couple se reforme. Mais il s’attache aussi à des seconds rôles touchants comme celui qu’incarne Benjamin Lavernhe, meilleur ami au cœur brisé.

Comédie à gogo

« Qui dit comédie romantique dit comédie, martèle Hugo Gélin. Il ne faut pas lésiner sur les gags, sans pour autant nuire à l’émotion. » L’adaptation du protagoniste à sa nouvelle vie de prof de lettres célibataire réserve son lot d’éclats de rire, qu’il se trouve face à ses élèves ou à une collègue envahissante. « François Civil me fait penser à un mélange entre Ryan Gosling et Jean-Paul Belmondo, insiste le cinéaste. Et Joséphine Japy est pétillante comme il faut pour lui donner la réplique. » L’alchimie indéniable entre les deux acteurs est un atout de plus pour Mon Inconnue, qui mérite de ne pas le rester.