Samuel L. Jackson: «Il était temps que la saga Marvel donne de plus en plus de place à la diversité»

ICONE Samuel L. Jackson explique à «20 Minutes» pourquoi il est fier d’incarner un jeune Nick Fury dans «Captain Marvel» au cinéma le 6 mars

Caroline Vié
— 
Brie Larson et Samuel L. Jackson dans Captain Marvel de Anna Boden et Ryan Fleck
Brie Larson et Samuel L. Jackson dans Captain Marvel de Anna Boden et Ryan Fleck — Marvel/Disney
  • Samuel L. Jackson retrouve son personnage de Nick Fury dans « Captain Marvel ».
  • Pour la première fois, ce héros tient une place importante dans une intrigue qui se situe sur Terre dans les années 1990.
  • Le film s’ouvre sur la diversité et le comédien en est ravi.

Samuel L. Jackson est le seul comédien à avoir joué dans presque toutes les adaptations Marvel. Captain Marvel d’Anna Boden Ryan Fleck marque la première occasion où son personnage de Nick Fury tient une place centrale dans l’aventure.

« C’est un Nick Fury jeune qui n’a pas encore vécu ses aventures et qui ignore même qu’il existe des extraterrestres », explique l’acteur à 20 Minutes. Rajeuni par la magie des effets spéciaux, le comédien incarne un flic qui découvre le monde des superhéros. « Ça fait drôle de me voir comme ça à l’écran, avoue-t-il. J’ai l’impression de regarder l’un de mes vieux films. » L’action de Captain Marvel se déroule sur Terre où la justicière en quête de réponse sur son identité débarque dans les années 1990.

L’alchimie avec Brie

« L’alchimie entre Brie Larson et moi était immédiate car nous avons déjà joué ensemble dans trois films dont Unicorn Store où elle m’a dirigé, précise Samuel L. Jackson. Il était temps que la saga Marvel fasse de plus en plus de place à la diversité et Brie était parfaite pour ce rôle d’héroïne bourrée de doutes qui apprend progressivement à s’affirmer. » La relation entre les deux personnages constitue un élément clef d’aventures dont leurs personnages sortiront grandis. Leur complicité à la ville comme à l’écran fait plaisir à voir.

Héros de saga (s)

« J’ai toujours été fan de comics et je le suis encore à 70 ans, confie Samuel L. Jackson. L’idée que la saga s’ouvre sur une plus grande diversité me comble de joie. » Le comédien collectionne les figurines le représentant. « Quand j’étais plus jeune, seuls des acteurs comme Bruce Willis ou Sylvester Stallone étaient stars de franchises, se souvient-il. Aujourd’hui, je fais partie des sagas Star Wars et Marvel et c’est merveilleux. »

Le personnage de Nick Fury est particulièrement cher à son cœur. « Les réalisateurs lui ont donné un vrai relief dans Captain Marvel et j’en suis d’autant plus ravi que j’espère le jouer encore longtemps. »

Une explosion de joie

Il cite Pulp Fiction de Quentin Tarantino ou Jungle Fever de Spike Lee comme les œuvres qui l’ont fait connaître au grand public. Ce dernier lui a d’ailleurs sauté au cou quand il lui a remis son Oscar pour le scénario de BlacKkKlansman le 24 février dernier.

« C’était une réaction de joie spontanée, emblématique d’une longue amitié et j’espère que le public l’a perçue comme telle », commente Samuel L. Jackson. Cette énergie positive que dégage l’acteur, on la ressent aussi dans Captain Marvel, film ouvert qui offre une belle ode aux différences.

View this post on Instagram

Captain Marvel UK Premiere!#theusualsuspects

A post shared by Samuel L Jackson (@samuelljackson) on