VIDEO. «Marie Stuart, reine d'Ecosse»: Comment Margot Robbie fait perdre la tête à Saoirse Ronan

BIOPIC ROYAL « 20 Minutes » détaille l’antagonisme entre deux souveraines ennemies incarnées par Saoirse Ronan et Margot Robbie dans « Marie Stuart, reine d’Ecosse », au cinéma le 27 février

Caroline Vié

— 

Saoirse Ronan dans Marie Stuart, reine d'Ecosse de Josie Rourke
Saoirse Ronan dans Marie Stuart, reine d'Ecosse de Josie Rourke — Universal Pictures France
  • Saoirse Ronan incarne le rôle-titre de « Marie Stuart, reine d’Ecosse ».
  • Margot Robbie campe son ennemie, la reine d'Angleterre Elizabeth 1re.
  • Les rapports difficiles entre les deux souveraines sont au centre d'un film féministe.

Le 22 juillet 1567, Mary Stuart, 24 ans, était exécutée sur les ordres d’Elizabeth 1re. Marie Stuart, reine d'Ecosse ne se contente pas de décrire leur rivalité. Cette fresque réunit deux jeunes stars charismatiques :  Saoirse Ronan (dont le prénom se prononce, on le rappelle, « Sur-sha ») dans le rôle de Marie et Margot Robbie dans celui d’Elizabeth.

« Ce film s’intéresse à l’obsession que ces deux femmes nourrissent l’une pour l’autre », précise la réalisatrice Josie Rourke dans le dossier de presse. Les deux héroïnes à peine sorties de l’enfance doivent composer avec un entourage masculin autoritaire qui tente de les pousser au mariage.

La reine Saoirse

Saiorse Ronan compose une Marie Stuart pleine de vie, veuve déterminée au célibat, mais prête à trouver un compromis avec sa rivale. « Marie a été soumise à une campagne systématique des Anglais pour la discréditer, explique le scénariste Beau Willimon (House of Cards). C’était très important pour moi de dire la vérité sur elle car l’Histoire l’a souvent comparée à Elizabeth, mais à son détriment. » Ce nouvel éclairage, qui torpille les accusations de conspiration frappant la reine écossaise, la met autant en valeur que son interprète.

Face à face historique

Le film prend quand même des libertés pour s’offrir l’une de ses plus belles scènes : la rencontre entre les deux reines (qui ne se sont jamais vues dans la réalité). Les comédiennes avaient pris soin de ne pas se rencontrer avant son tournage pour mieux en respecter l’impact. « Nous avons senti que le moment nous dépassait, se souvient Saoirse Ronan. C’était extraordinaire de découvrir un tel lien avec quelqu’un alors que nous n’avions qu’une seule scène en commun. » L’émotion est aussi intense pour le spectateur.

Une histoire de femmes

La réalisatrice Josie Rourke signe un premier film riche en scènes fortes comme la décapitation de Marie Stuart qu’Elizabeth pleure à chaudes larmes après l’avoir ordonnée. « Leur relation était complexe et je pense que la reine d’Angleterre aurait aimé pouvoir lui laisser la vie, insiste la réalisatrice. Elles avaient beaucoup en commun. » Les dernières images de Marie Stuart et ses ultimes paroles dédiées à son fils poignent le cœur. Elles concluent cette fresque au féminin sur le regret que la politique n’ait pas permis à ces deux grandes dames de devenir amies.