VIDEO. «Le Chant du loup»: Comment François Civil a volé la vedette à Reda Kateb, Omar Sy et Mathieu Kassovitz

DECOUVERTE Bien qu'il domine ses partenaires, François Civil insiste sur l'importance du collectif dans le film de sous-marin « Le Chant du loup » en salle le 20 février

Caroline Vié

— 

François Civil dans Le chant du loup d'Antonin Baudry
François Civil dans Le chant du loup d'Antonin Baudry — Pathé
  • François Civil s’impose comme le comédien majeur du « Chant du loup », éblouissant en soldat à l’oreille d’or, membre de l’équipage d’un sous-marin.
  • Il est particulièrement touchant face à une pléiade de stars, Reda Kateb, Omar Sy et Mathieu Kassovitz.

François Civil s’impose dans Le Chant du loup d' Antonin Baudry. Il incarne une « Oreille d’or », un homme capable d’entendre et d’identifier n’importe quel son dans un sous-marin nucléaire. Le jeune acteur est épatant dans ce suspense subaquatique français sur fond de conflit nucléaire.

Face à des pointures comme Mathieu Kassowitz, Reda Kated ou  Omar Sy en officiers, le comédien tout juste trentenaire fait mieux que leur tenir tête. « Dans un premier temps, j’ai été impressionné par l’idée de tourner avec ces légendes, puis très vite, un lien s’est formé car les rapports entre les personnages ont déteint sur nous, explique François Civil à 20 Minutes. Nous formions un équipage. »

A cent dans une chambre de bonne

Avant et pendant le tournage, les comédiens ont découvert la vie dans de véritables sous-marins. « C’était important pour comprendre la promiscuité que vivent les héros du film, insiste l’acteur. Un sous-marin c’est une coloc à cent personnes dans une chambre de bonne. » Cette expérience a nourri les acteurs dont les personnages sont mis à rudes épreuves dans le film. « On me demande souvent si je n’ai pas été écrasé par l’ego de mes partenaires, raconte François Civil. Mais je n’ai rien senti de tel car, comme dans un sous-marin, nous mettions tous l’accent sur le collectif pour parvenir à bon port. »

Tous égaux sous l’eau

le film souligne à quel point chaque homme dépend des autres ce qui augmente la tension quand une ogive nucléaire russe menace la France. « Les officiers dégrafent leur grade à bord d’un sous-marin, raconte François Civil. Cette pratique, unique dans l’armée, est une façon de mettre tout le monde sur un pied d’égalité. » Les décisions à prendre sont certes le fait des officiers, mais l’esprit de corps est parfaitement traduit dans Le Chant du loup. « Tourner dans un vrai sous-marin change tout, ne serait-ce que parce qu’on ne peut pas en sortir quand on veut », estime le comédien. Tous ont pris des cours pour apprendre à se mouvoir dans un habitacle exigu sans faire de bruit. « Un sous-marin est aveugle et chaque son à son importance », explique l’acteur.

Comme un seul homme

Si son rôle de tête brûlée peinant à entrer dans le moule de l’armée marque durablement, l’acteur refuse catégoriquement de se mettre en avant. « Un sous-marin doit avancer comme un seul homme, martèle-t-il. Nous avons connu ensemble des expériences incroyables comme de boire cul sec un verre d’eau puisée à plus de deux cents mètres de profondeur. » Cela n’empêche pas François Civil de dominer tout naturellement une distribution haut de gamme dans un film haletant.

 

  • François Civil est éblouissant dans le film de sous-marin « Le Chant du loup ».
  • Il vole la vedette à ses partenaires.
  • L’acteur refuse de tirer la couverture à lui dans ce film qu’il estime aussi collectif que l’équipage d’un sous-marin.