VIDEO. «Nicky Larson»: Philippe Lacheau veut «faire rire les mômes tout en les scandalisant un peu»

INTERVIEW L’auteur, acteur et réalisateur Philippe Lacheau confie à « 20 Minutes » ce qu’il a apporté à « Nicky Larson et le parfum de Cupidon », au cinéma le 6 février

Caroline Vié

— 

Philippe Lacheau dans son «Nicky Larson et le parfum de Cupidon».
Philippe Lacheau dans son «Nicky Larson et le parfum de Cupidon». — Sony
  • « Nicky Larson et le parfum de Cupidon » est une version live du manga « City Hunter ».
  • Philippe Lacheau y mêle gags et scènes d’action.
  • Ses complices de la « Bande à Fifi » sont toujours là.
  • Pamela Anderson apparaît dans le film.

Quand l’équipe des Babysitting et de Alibi.com rencontre City Hunter, cela donne Nicky Larson et le parfum de Cupidon. Philippe Lacheau s’est approprié ce manga culte découvert au Club Dorothée à la fin des années 1980.

« On avait un cahier des charges précis pour ne pas décevoir les fans », prévient-il. Son Nicky Larson, détective gaffeur et obsédé sexuel, reprend ce qui faisait le sel de l’original, aux côtés de sa meilleure amie, Laura (Elodie Fontan), garçonne secrètement amoureuse de lui. L’acteur, auteur et réalisateur y a aussi ajouté sa patte (on s’en doute). Il explique à 20 Minutes en quoi elle consiste.

Ne pas cracher dans le potache

Le manga original de Tsukaja Hōjō était déjà comique comme l’avait déjà souligné Jackie Chan en incarnant le héros dans un film sorti en 1993. La « Bande à Fifi » va plus loin dans l’humour potache qui a fait son succès. « On est des vrais gamins, reconnaît Philippe Lacheau. On aime bien les vannes qui font glousser les enfants. » Une séquence dans un hôpital avec le corps d’un homme nu met son « service trois-pièces » à rude épreuve ! « Cela fait rire les mômes tout en les scandalisant un peu », explique-t-il. On se doute qu’ils rigoleront aussi sous cape en voyant de jolies dames en sous-vêtements.

Savoir s’entourer

Qui dit « Bande à Fifi » dit… Bande (huhu, décidément). Outre Elodie Fontan, Tarek Boudali en amoureux collant, Didier Bourdon en méchant et  Julien Arruti en père de famille érotomane sont là. Et bien là. « Il ne faut pas croire qu’on passe notre temps à faire les cons, on bosse comme des brutes car faire rire n’a rien d’un boulot facile », insiste Philippe Lacheau. Il s’est aussi entouré de nouveaux venus comme Pamela Anderson, qui joue en Français. « On a découvert une femme simple dotée d’un solide sens de l’humour et d’une bonne dose d’autodérision », se souvient-il. Elle s’amuse visiblement en mannequin lingerie qui initie Julien Arruti à la pole dance.

Ne pas lésiner sur l’action

Les scènes d’action de Nicky Larson et le parfum de Cupidon sont impressionnantes. On retiendra notamment une poursuite dans les rues de Monaco avec des voitures et un lit king size. « Nous avons essayé de conserver le style visuel du manga, insiste Philippe Lacheau. Notre but avec Nicky Larson était de signer un James Bond comique. » L’énergie qui se dégage de l’ensemble fait croire à une version live de City Hunter !