Rosanna Arquette n’a « pas d’agent », le retour de bâton post-#MeToo

HARCELEMENT Rosanna Arquette, l’une des premières femmes à avoir parlé des abus sexuels du producteur Harvey Weinstein, estime que les choses ne se sont pas vraiment améliorées à Hollywood…

A.D.

— 

L'actrice américain Rosanna Arquette pose pour la promo du documentaire «Untouchable» au Festival de Sundance le 26 janvier 2019.
L'actrice américain Rosanna Arquette pose pour la promo du documentaire «Untouchable» au Festival de Sundance le 26 janvier 2019. — Taylor Jewell/AP/SIPA
  • Rosanna Arquette a été l’une des premières femmes à avoir parlé des abus sexuels du producteur Harvey Weinstein.
  • L’actrice américaine est la plus grande star qui a accepté de parler dans le documentaire Untouchable (« Intouchable » en français) sur l’affaire Harvey Weinstein, présenté ce vendredi au festival de Sundance.
  • Alors que Hollywood se félicite des progrès réalisés concernant les femmes dans l’industrie, l’actrice estime que la situation ne s’est pas améliorée.
  • Elle n’aurait notamment actuellement « pas d’agent » parce qu’elle a osé parler.

Un peu plus d’un an après avoir confié au New Yorker que Harvey Weinstein aurait tenté d’obtenir d’elle des faveurs sexuelles dans une chambre d’hôtel, Rosanna Arquette s’exprime à nouveau, cette fois, à l’écran. Elle est l’actrice la plus en vue à avoir participé au documentaire Untouchable (« Intouchable » en français) sur l’affaire Harvey Weinstein, présenté ce vendredi au festival de Sundance. Alors que Hollywood se félicite des progrès réalisés concernant les femmes dans l’industrie, l’actrice américaine de 59 ans estime que les choses ne se sont pas nécessairement améliorées, notamment pour elle qui paye les pots cassés pour avoir osé parler.

« Il y a un retour de bâton »

« Je pense que les gens qui l’ont protégé toutes ces années, qui ont su qu’il avait fait cela, qui l’ont couvert, qui ont payé des gens pour qu’ils se taisent, qui ont empêché ces histoires de sortir, qui ont menacé des gens - et ils savent tous qui ils sont - sont complices », explique-t-elle dans le documentaire, rapporte le magazine américain Variety.

 

« Je n’ai pas d’agent, alors. Je pense qu’il y a un retour de bâton, c’est certain », a-t-elle déclaré. « Il y a beaucoup de gens qui ont gagné beaucoup d’argent avec lui et continuent de le faire. Il y a un club de garçons qui protège les garçons. C’est un homme parmi tant d’autres, car de plus en plus d’hommes sont exposés à cause de leur horrible comportement et de leur abus de pouvoir »

L’héroïne d’After Hours et du Grand Bleu n’a aucune nouvelle du producteur mais « il s’est assuré que je sois, avec les autres, espionnée », assure-t-elle.

Rosanna Arquette estime que l’industrie n’a pas vraiment changé et qu’elle ne serait pas surprise de voir Harvey Weinstein travaille à nouveau à Hollywood. « Je suis sûr que si les gens pensaient pouvoir faire de l’argent avec lui et faire quelque chose, les gens qui le soutiennent le feraient. Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas que cela soit vrai, et il essaie désespérément de revenir, J’ai entendu dire qu’il essayait de travailler en Europe, en France et en Italie, et qui sait », poursuit-elle. « Je pense que l’homme mérite d’être en prison. Ses actions et ses abus de pouvoir ont bouleversé de nombreuses vies. J’espère donc que justice sera faite dans ce domaine », a conclu Rosanna Arquette.