Grâce aux Oscars, qui l’ont snobé, «First Man» accède au rang des films de génie incompris

CULTE Le film de Damien Chazelle a reçu très peu de nominations aux Oscars, à la surprise générale...

Anaïs Bordages

— 

Ryan Gosling dans « First Man ».
Ryan Gosling dans « First Man ». — Universal Pictures

C’est officiel : maintenant que First Man a été snobé par les Oscars, il devient automatiquement beaucoup plus cool et peut accéder au statut de film incompris. L’annonce des nominations aux Oscars le 22 janvier a provoqué la surprise, notamment à cause des nombreuses nominations de Bohemian Rhapsody, succès populaire mais désastre critique. Mais une des plus grandes déceptions est l’absence de First Man des catégories les plus importantes, alors que le film était perçu comme un des favoris de la course aux Oscars depuis sa présentation au festival de Venise en août 2018.

Le film, qui avait été très bien reçu par la critique internationale, raconte quelques années cruciales de la vie de Neil Armstrong : celles de sa préparation intensive jusqu’à la mission qui a fait de lui le premier homme à marcher sur la Lune. Whiplash et La La Land, les précédents films de Damien Chazelle, avaient eux aussi enthousiasmé la critique, et récolté de nombreuses récompenses et nominations aux Oscars, y compris dans la catégorie Meilleur film (le prix ayant finalement été attribué à Birdman en 2015, et Moonlight en 2017 lors du meilleur plot twist de la décennie).

Une absence particulièrement surprenante pour la Meilleure musique de film

Mais First Man n’a visiblement pas eu le même succès que ses prédécesseurs auprès des votants de l’Académie : au final, le long-métrage n’a obtenu que quatre nominations dans des catégories techniques (mixage, montage de son, décors et effets visuels). Pas de nomination à l’oscar du Meilleur second rôle féminin pour Claire Foy, du Meilleur acteur pour Ryan Gosling, ni du Meilleur réalisateur pour Damien Chazelle… Et pas de nomination à l’oscar du meilleur film.

L’absence la plus surprenante est sans doute dans la catégorie Meilleure musique de film, alors que First Man avait remporté le golden globe dans la même catégorie il y a quelques semaines à peine. De nombreux critiques ont donc été particulièrement choqués et déçus par la rebuffade des Oscars, et Vulture et Variety citent tous les deux First Man dans leur bilan des films les plus snobés par l’Académie.

Créée par Justin Hurwitz (qui avait aussi composé toute la musique de La La Land), la bande originale de First Man est certainement une des plus belles de l’année ; notamment le morceau qui accompagne la scène de l’alunissage.

Heureusement, First Man peut se consoler en rejoignant le club très cool des meilleurs films n’ayant pas été nommés à l’oscar du meilleur film, aux côtés de 2001, Odyssée de l’espace, Blow up, Rosemary’s baby, Chantons sous la pluie, Psychose, Boogie Nights et Jurassic Park.