VIDEO. Keira Knightley: «J’aime les personnages de femmes libres, parce que j’estime en être une»

PORTRAIT Dans « Colette », au cinéma le 16 janvier, l’actrice trouve un nouveau personnage de femme forte, comme en témoigne la vidéo de « 20 Minutes »…

Caroline Vié

— 

Keira Knightley de Wash Westmoreland
Keira Knightley de Wash Westmoreland — Mars Films
  • Keira Knightley redonne vie à Colette, romancière qui fit scandale par sa liberté sexuelle et littéraire.
  • La comédienne a découvert la vie tumultueuse de Colette au moment de l’incarner.
  • Elle aimerait que les jeunes filles trouvent un modèle dans cette femme de lettres à la forte personnalité.

« J’ai toujours eu du goût pour les personnages de femmes libres, peut-être parce que j’estime en être une moi-même. » C’est ainsi que Keira Knightley s’est retrouvée sous les traits de Colette dans le film de  Wash Westmoreland. La romancière (1873-1954) trouve une incarnation parfaite dans cette actrice féministe et fière de l’être.

Keira Knightley montre comment la femme de lettres a su se révolter contre Willy (incarné par  Dominic West), son mari plus âgé qu’elle, qui a lancé sa carrière littéraire. « Cette femme épatante a su trouver sa place en s’imposant à une époque où ce n’était pas facile, explique encore l’actrice à 20 Minutes. Je ne connaissais pas son histoire avant de faire le film et j’ai appris à l’admirer. »

Littérature et bisexualité

La comédienne de 33 ans, mère d’une petite fille de 3 ans, estime important de se battre pour que les femmes soient mieux respectées. « Colette n’était pas une sainte, loin de là, mais je serais heureuse que ma fille puisse la prendre comme modèle quand elle sera adolescente, affirme-t-elle. J’aimerais qu’elle suive son exemple en affirmant bien haut son droit à la liberté. » Ouvertement bisexuelle, la romancière a vécu ses amours de façon épanouie tout en créant des livres aussi inoubliables que Chéri ou Le blé en herbe.

Une femme de poigne

« Colette s’est battue pour échapper à la tutelle de son époux et pour que son talent soit reconnu, affirme Keira Knightley. Sa lutte est encore d’actualité quand on sait que les hommes sont encore souvent mieux payés que les femmes. » Footballeuse en herbe de Joue-la comme Beckham ou bien aventurière malgré elle dans la saga Pirates des Caraïbes, l’actrice s’est, elle aussi, affirmée dans des personnages aux caractères bien trempés. « Personne n’aime les mauviettes, affirme-t-elle. Et le mouvement #MeToo permet aux femmes de faire enfin entendre leur voix. »

On ne sait pas si Colette aurait aimé cette fresque luxueuse sur sa vie, mais Keira Knightley estime qu’elle aurait été déçue sur un point. « J’ai peut-être l’énergie de Colette, mais pas son imposante poitrine », reconnait-elle. Ce détail mis à part, la comédienne anglaise convainc tout à fait dans la peau de cette sacrée bonne femme et donne à espérer que Colette le film donne envie de relire Colette l’auteur.