Mélanie Laurent dans Mia et le lion blanc de Gilles de Maistre
Mélanie Laurent dans Mia et le lion blanc de Gilles de Maistre — StudioCanal

AVENTURES

VIDEO. «Mia et le lion blanc»: Ce que le zoologue du film vous conseille pour tourner avec des félins

Comment tourne-t-on avec de vrais gros félins ? Les explications de Kevin Richardson, conseiller technique sur « Mia et le lion blanc », au cinéma le 26 décembre…

  • « Mia et le lion blanc » raconte une histoire d’amitié entre une fillette et un gros félin.
  • Pour le réaliser, Gilles de Maistre a fait appel au zoologue Kevin Richardson, spécialiste des félins.
  • Ce dernier a fait profiter l’équipe de son expertise en tant que dresseur et conseiller technique.

Une gamine qui prend fait et cause pour l’adorable félin avec lequel elle a grandi : c’estMia et le lion blanc, conte écologique de Gilles de Maistre, dans lequel les animaux sont dirigés par  Kevin Richardson, zoologue autodidacte surnommé l'homme qui murmurait à l'oreille des lions.

« Le cinéma m’a donné envie de connaître les lions quand j’ai vu Born Free », déclare le comportementaliste qui « compte beaucoup sur ce film pour faire évoluer les mentalités en ce qui concerne leur protection ». Le quadragénaire, qui a ouvert un sanctuaire en Afrique du Sud, a été partie prenante sur le tournage en tant que dresseur et conseiller technique. Il a donné quelques tuyaux à 20 Minutes si l’envie vous prenait de tourner un film avec de gros chats.

Partir sur de bonnes bases

« Tout commence en établissant une relation de confiance entre les animaux et les acteurs », explique-t-il. Si Mélanie Laurent apparaît dans le film, c’est la jeune Daniah de Villiers qui a eu le plus à jouer avec les lions. « Elle avait un don naturel pour interagir avec eux, car il faut trouver un équilibre entre autorité et douceur. »

Eviter de se faire croquer

L’idée qu’un lion puisse dévorer un humain amuse Kevin Richardson. « Il faut balayer ce cliché car un lion n’a pas plus envie de vous manger que vous souhaitez le prendre comme plat du jour ! », s’exclame-il. Il devait cependant veiller à ce que les animaux ne se montrent pas agressifs. « Il n’existe pas de risque zéro quand on s’approche d’animaux sauvages », insiste-t-il.

Jouer les psychanalystes

Un lion est un très gros chat qui peut avoir son petit caractère. « Comme les êtres humains, il a ses bons et ses mauvais jours, explique le comportementaliste. C’était à moi de prévoir son état d’esprit pour éviter tout accident. » Sa parfaite connaissance des félins a été précieuse à l’équipe. « Je devais aussi m’assurer que les comédiens ne relâchent jamais leur attention, car l’erreur peut aussi venir des êtres humains. »

Respecter les animaux

La relation qu’entretient Kevin Richardson avec les lions est basée sur un respect mutuel qu’il a communiqué aux membres de l’équipe. « Un lion est un animal intelligent et très sensible : il sentira immédiatement si vous vous moquez de lui et là, gare à vous ! ». L’amour du zoologue pour ces félins imposants affleure dans Mia et le lion blanc, fable familiale qui communique bien son envie de préserver à jamais ces merveilles de la nature.