VIDEO. Claire Foy: «La Lisbeth Salander de "Millenium" a été mon amie avant que je l'incarne»

PORTRAIT La comédienne anglaise évoque pour « 20 Minutes » comment elle s’est approprié la justicière de « Millenium, ce qui ne me tue pas », en salle le 14 novembre…

Caroline Vié

— 

 Sverrir Gudnason et Claire Foy dans Millenium: Ce qui ne me tue pas de Fede Alvarez
Sverrir Gudnason et Claire Foy dans Millenium: Ce qui ne me tue pas de Fede Alvarez — Sony Pictures
  • Après Noomi Rapace et Rooney Mara, c’est au tour de Claire Foy d’incarner Lisbeth Salander.
  • L’héroïne de la saga « Millenium » est confrontée à des terroristes dans « Ce qui ne me tue pas ».
  • La comédienne est parvenue à apporter une touche personnelle au personnage.

Il y a eu Noomi Rapace puis Rooney Mara. Claire Foy est la troisième actrice à se glisser dans la peau de Lisbeth Salander, la geekette justicière créée par Stieg Larsson. « La Lisbeth Salander de Millenium a été mon amie avant que je l’incarne, confie-t-elle à 20 Minutes. J’avais lu tous les livres et vu tous les films ! »

Ce qui ne me tue pas, quatrième volet de ses aventures écrit par David Lagercrantz (ed : Babel Noir), confronte la jeune femme à des terroristes. Cela ne l’empêche pas de trouver le temps de régler leur compte à de violents machos. « Lisbeth est arrivé à un moment de sa vie où elle est, enfin, indépendante, ce qu’elle doit apprendre à gérer », explique la comédienne de 34 ans.

Une femme forte

On a beaucoup vu Claire Foy. Elle s’est illustrée dans The Crown, série pour laquelle elle a reçu un Golden Globe pour sa prestation en Elizabeth II, et dans First Man de Damien Chazelle, où elle joue la femme de Neil Armstrong. « J’ai toujours été attirée par des personnages de femmes fortes, avoue-t-elle. Et dans le contexte actuel, je trouve important de leur donner une voix. » Lisbeth, qui humilie les hommes violents plutôt que de les tuer, s’inscrit tout à fait dans cette catégorie.

Devenir Lisbeth

« Je ne pouvais pas imiter ce qui avait été fait avant moi, précise Claire Foy. Il me fallait changer de look pour m’approprier le personnage et cela d’autant plus que Lisbeth est parvenue à une certaine maturité. » Un soin particulier a été apporté aux nombreux tatouages de l’héroïne que la comédienne a soigneusement sélectionnés. « Le plus difficile à élaborer a été celui du dragon, un transfert en plusieurs morceaux, se souvient-elle. Il était important de le réussir car il fait partie intégrante de la personnalité de Lisbeth. »

Un monde sans violence

Le côté volcanique de Lisbeth a séduit Claire Foy. « J’aime sa façon d’aborder la sexualité en mettant ses propres désirs en avant, explique-t-elle. Lisbeth est ancrée dans la réalité des combats des femmes actuelles. » Pour autant, la comédienne n’approuve pas toutes les actions de son héroïne. « J’aimerais voir un monde où la violence ne sera plus le moyen de gérer les comportements abusifs, dit-elle. Je pense que Lisbeth le souhaiterait aussi. » Pour l’instant, ce n’est pas vraiment le cas dans Millenium : Ce qui ne me tue pas comme on pourra en juger dès mercredi.

View this post on Instagram

♡♡♡♡♡ #clairefoy #thecrown

A post shared by Claire Foy (@clairefoylove) on