VIDEO. «High Life»: Comment Robert Pattinson devient le cobaye de la perverse Juliette Binoche

SCIENCE-FICTION « High Life » de Claire Denis, au cinéma le 7 novembre, témoigne du goût de Robert Pattinson pour un cinéma fort peu conventionnel…

Caroline Vié

— 

Juliette Binoche et Robert Pattinson  dans High Life de Claire Denis
Juliette Binoche et Robert Pattinson dans High Life de Claire Denis — Wild Bunch distribution
  • L'ex vampire séducteur de la sagaTwilight va y étonner ses fans en jouant un prisonnier violenté par une scientifique incarnée par Juliette Binoche.
  • High Life les envoie tous deux dans l'espace pour des expériences interdites sur la reproduction.
  • Le nouveau (et très dérangeant) film de Claire Denis a fait scandale au festival de Toronto.

Robert Pattinson aurait pu s’endormir dans le cercueil du vampire sexy de la saga Twilight. Ce n’est pas le genre du comédien de 32 ans. On le retrouve dans l’espace manipulé, dans tous les sens du terme, par une scientifique perverse qu’incarne une Juliette Binoche aussi belle que profondément malfaisante dans High Life , le dernier film de Claire Denis.

L’acteur, le crâne rasé et le regard dur, trouve sa place au milieu d’une bande de condamnés à mort ayant accepté de servir de cobayes en échange de leur grâce. « Je ne comprends pas toujours ce que nous tournons, mais la manière de travailler de Claire Denis me fascine, car on la sent habitée par son histoire », avouait le comédien à 20 Minutes lors du  Festival de Deauville de septembre 2017.

Vœu de chasteté

L’acteur américain s’est fait une tête de bagnard pour l’occasion, ce qui ne l’a pas troublé. « Je ne me trouve pas beau de toute façon, confie-t-il. Je me suis même habitué à l’idée que je ne me plairai jamais ! » Les fans de Twilight et d’Harry Potter (où il fit ses débuts dans la peau de Cédric Diggory) doivent s’attendre à être surpris par son look autant que par son rôle peu aimable de détenu dans un vaisseau spatial où se déroulent des expériences sur la reproduction.

Des scènes de sexe dérangeantes

Ce film d’anticipation (qui a provoqué un miniscandale au Festival de Toronto), permet de voir Robert Pattinson dans des scènes très crues, dont l’une où Juliette Binoche abuse sexuellement de lui pendant son sommeil...

« En tant que spectateur, j’ai toujours apprécié les films qui surprennent ou qui choquent, confie le comédien. Il est donc normal qu’ils m’attirent aussi pour jouer dedans ! » Sa collaboration avec David Cronenberg pour Cosmopolis et Map to the stars tout autant que son expérience dans la jungle de The Lost City of Z de James Gray l’ont conforté dans ses goûts.

A surveiller de très près

« J’ai connu le succès public très jeune, raconte-t-il. Grâce à cela, je peux choisir mes rôles sans trop me soucier du box-office. » Il semble effectivement difficile d’imaginer que High Life va attirer une foule massive de spectateurs tant cette œuvre singulière (nommée pour le  prix Louis Delluc) s'adresse à un public de cinéphiles avertis. Elle confirme en tout cas que le talent de Robert Pattinson est bien réel. La carrière de l’acteur n’a rien d’un feu de paille tant ses choix culottés donnent envie de suivre ses prestations, même les plus déculottées.