VIDEO. «Silvio et les autres»: Toni Servillo révèle le «côté enfantin» de Berlusconi

BIOPIC Toni Servillo, comédien fétiche de Paolo Sorrentino, explique à « 20 Minutes » comment l'acteur et le réalisateur ont donné vie à Berlusconi dans « Silvio et les autres », en salle le 31 octobre.

Caroline Vié

— 

Toni Servillo dans Silvio et les autres de Paolo Sorrentino
Toni Servillo dans Silvio et les autres de Paolo Sorrentino — Gianni Fiorito/Pathé Distribution
  • « Silvio et les autres » brosse un portrait au vitriol de Silvio Berlusconi.
  • Paolo Sorrentino fait incarner le politicien par Toni Servillo.
  • L’acteur a tenu à ce que son personnage ne soit pas juste montré de façon odieuse, mais qu'il puisse aussi exprimer son charme.

Silvio Berlusconi a pris les traits de l’acteur  Toni Servillo. A moins que ce ne soit l’inverse. Dans Silvio et les autres , Paolo Sorrentino, le réalisateur deLa Grande Bellezza et Youth, brosse un portrait savoureux de l’ancien président du conseil et figure controversée de la politique italienne, qui démissionna en 2011.

Ce film est une version courte de Loro (« Les autres »), dyptique de plus de quatre heures sorti uniquement en Italie. « Mon premier travail a été de m’affranchir des idées préconçues que je pouvais avoir sur Berlusconi », explique Toni Servillo à 20 Minutes.

Connu dans le monde entier

Paolo Sorrentino lui avait déjà confié l’incarnation d’un personnage politique dans Il Divo où le comédien interprétait Giulio Andreotti. « Berlusconi présentait un plus grand défi dans le sens où il est connu dans le monde entier et que chacun à sa vision de lui », insiste Toni Servillo. S’il n’a pas cherché à imiter son modèle de trop près, seulement retrouver ses postures et sa faconde. « Pour moi, la scène clef du film est celle où Berluconi appelle une femme en pleine nuit pour la convaincre d’acheter une maison qui n’existe pas, avoue l’acteur. Elle se laisse persuader que ce bâtiment imaginaire va changer sa vie pour le meilleur. »

Une star de cinéma

Le pouvoir de persuasion du politicien et son charisme indéniable sont parfaitement rendus par le comédien qui a tenu à ce qu’il ne soit pas uniquement odieux. « J’ai insisté sur son côté enfantin, celui qui a lui a permis de séduire les électeurs en ne vendant que du vent. » L’homme manipule aussi bien ses collègues que ses électeurs avec son enthousiasme communicatif. « Il aurait pu être une star de cinéma, s’amuse Toni Servillo. Il a choisi de consacrer ses dons à la conquête de l’argent et du pouvoir. » Son ascension fulgurante est particulièrement bien saisie par Paolo Sorrentino qui s’attache à montrer la vacuité de son programme.

Votez Toni !

La performance de Toni Servillo est l’atout majeur de Silvio et les autres, mais le comédien ne se fait aucune illusion sur son impact. « La mode est à la politique spectacle et je ne crois pas qu’un simple film puisse changer cela, soupire-t-il. Tout juste pourra-t-il offrir matière à réflexion à ceux qui se sentent déjà concernés. » Pour autant, le spectateur se verrait bien voter pour Toni Servillo, confirmant une fois de plus qu’il est l’un des tout meilleurs comédiens actuels, pas seulement en Italie mais dans le monde entier.