VIDEO. Rami Malek: «J'ai été doublé pour les scènes chantées de "Bohemian Rhapsody"»

INTERVIEW Découvert dans la série « Mr. Robot », Rami Malek est génial en Freddie Mercury. Le comédien confie pourtant à « 20 Minutes » avoir eu très peur d’endosser le rôle de la rock star dans « Bohemian Rhapsody », en salle le 31 octobre…

Caroline Vié

— 

Rami Malek dans Bohemian Rhapsody de Bryan Singer
Rami Malek dans Bohemian Rhapsody de Bryan Singer — 20th Century Fox
  • Rami Malek incarne brillamment Freddie Mercury dans «Bohemian Rhapsody».
  • Le comédien a essayé de retrouver l’énergie de la star du groupe Queen.
  • Il a été doublé pour les chansons, même si tout le film se base sur ses propres expressions physiques.

Rami Malek n’était pas rassuré à l’idée d’incarner Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody de Bryan Singer. « Je ne pouvais pas laisser passer cette chance, mais je crois n’avoir jamais été aussi terrifié de ma carrière », confie-t-il à 20 Minutes.

Ses efforts ont payé car le comédien récompensé par un Emmy pour son rôle dans la série Mr. Robot est absolument bluffant dans le rôle du chanteur de Queen. On finirait presque par croire que Freddie Mercury est de retour parmi ses fans tant Rami Malek lui redonne vie avec enthousiasme.

Plusieurs Freddie à la fois

« Je le vois comme quelqu’un de très instinctif et entier, déclare l’acteur. C’était une force de la nature dont j’ai essayé de reproduire l’énergie. » Que ce soit sur scène ou dans l’intimité, Rami Malek rend parfaitement les différents visages de Freddie Mercury, gamin timide devant ses parents, artiste solitaire ou tyrannique et rock star éblouissante. « Il n’y avait pas qu’un Freddie et c’est ce que j’ai essayé de montrer », précise-t-il.

Pas de pathos

Lors d’une scène poignante filmée avec beaucoup de pudeur, Freddie Mercury découvre qu’il est atteint du sida. « J’ai apprécié que le film ne tombe pas dans le pathos, sans pour autant jeter un voile sur la maladie », précise le comédien. La vie amoureuse du chanteur, qui assuma son homosexualité au milieu des années 1970, n’est pas passée sous silence mais montrée avec discrétion laissant la part belle à la musique et à la création.

Trouver la voix

De leurs clips délirants à la reconstitution du concert du Live Aid en 1985, Queen renaît pour le plus grand bonheur de fans. « Je chantais moi-même, mais j’ai été doublé pour les scènes chantées, explique Rami Malek. Il était cependant capital qu’on puisse se servir de mes expressions physiques dans le film, bien qu’il m’ait été impossible de reproduire la façon de chanter de Freddie Mercury. » Un habile mixage avec la vraie voix du chanteur fait le job et on scande We Will Rock You avec lui !

Célébrer la vie

« Je suis heureux de me dire qu’on a célébré la vie de Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, avoue Rami Malek. Je pense qu’il n’aurait pas été mécontent qu’on fasse un film sur lui. » Si l’on peut reprocher à Bryan Singer d’avoir un peu trop gommé la part d’ombre du musicien, le projecteur qu’il braque sur la star apporte beaucoup de bonheur au spectateur, ravi de découvrir Rami et de retrouver Freddie.