VIDEO. «Galveston»: «Mélanie Laurent comprend l'Amérique mieux que certains Américains», estime Elle Fanning

THRILLER Mélanie Laurent dirige Elle Fanning et Ben Foster dans son premier film américain, « Galveston », thriller bouleversant en salles le 10 octobre…

Caroline Vié

— 

Elle Fanning dans Galveston de Mélanie Laurent
Elle Fanning dans Galveston de Mélanie Laurent — Les Bookmakers/The Jokers
  • « Galveston » est le premier film que Mélanie Laurent dirige aux Etats-Unis.
  • Ses acteurs, Elle Fanning et Ben Foster, incarnent un couple en cavale dans le Texas de la fin des années 1980.
  • La Française a obtenu le film qu’elle désirait malgré un petit budget et un tournage rapide.

Elle Fanning ne tarit pas d’éloges sur Mélanie Laurent qui l’a dirigée dans Galveston, son premier film américain en forme de road-movie. « Mélanie Laurent comprend mieux l’Amérique que le font certains Américains » déclare la toute jeune actrice américaine à 20 Minutes. L’agent américain de Mélanie Laurent lui a envoyé le scénario de ce thriller bouleversant qui l’a séduite.

« Le pays que je montre n’est pas celui que connaissent la plupart des Français, explique Mélanie Laurent. C’est le Texas de la fin des années 1980, une contrée peuplée par des laissés-pour-compte tentant de survivre. » Elle Fanning incarne ainsi une prostituée sauvée par un gangster traqué (Ben Foster, intense). L’urgence habitant ces personnages en cavale se ressent jusque dans les brefs moments de tendresse qu’ils peuvent trouver sur la route.

Gommer la misogynie

Mélanie Laurent a tenu à apposer sa patte sur le projet écrit par Nic Pizzolatto, créateur de la série True Detective. « A l’origine, le scénario était assez misogyne, j’ai insisté pour donner plus d’importance au rôle de la jeune fille, pour qu’elle ne soit pas réduite à un enjeu sexuel dépourvu d’âme. » La cinéaste a dû accepter quelques sacrifices pour obtenir ce qu’elle voulait. « Il a fallu tourner avec un budget minimaliste, ce qui veut dire très vite, mais je crois que cela a plutôt servi le film au bout du compte. »

Un instinct infaillible

Elle Fanning s’est laissée guider par Mélanie Laurent pour donner vie à son personnage d’écorchée vive qui cache un douloureux secret. « Je ne sais pas si c’est parce que Mélanie est une femme, une actrice ou les deux à la fois, mais son instinct nous permet de donner rapidement le meilleur de nous-même », insiste la comédienne âgée de 20 printemps. La traque de ce duo poignant par des bandits sadiques prend le spectateur aux tripes dès leur rencontre sur fond de règlement de compte sanglant.

Le film qu’elle voulait

Cette expérience américaine réussie incite Mélanie Laurent à vouloir la renouveler. « Le plus dur a été de s’exprimer en anglais toute la journée. Puis de parlementer avec la production, tant sur le tournage que sur le montage, se souvient-elle. Mais j’ai obtenu le film que je voulais ! » Galveston donne envie de découvrir ce que cette jeune femme talentueuse et déterminée réserve pour la suite. « Ce sera une histoire de femmes ! », promet-elle. On s’en réjouit.