VIDEO. Lætitia Dosch: «Donner la réplique à Romain Duris, c'est comme jouer avec un cheval»

PORTRAIT La comédienne Lætitia Dosch parle de sa collaboration avec Romain Duris, son partenaire sur « Nos Batailles », excellent film de Guillaume Senez, en salles le 3 octobre…

Caroline Vié

— 

Lætitia Dosch dans Nos Batailles de Guillaume Senez
Lætitia Dosch dans Nos Batailles de Guillaume Senez — Haut et Court
  • Lætitia Dosch joue la sœur de Romain Duris dans « Nos Batailles », film découvert à la Semaine de la Critique.
  • Elle l’aide à prendre ses enfants en mains quand sa femme le plaque brusquement.
  • Le réalisateur ne leur donnait que des bribes de scénario avant chaque scène.
  • Romain Duris rappelait un cheval avec lequel elle a joué à sa partenaire.

Dans Nos Batailles de Guillaume Senez, découvert à la Semaine de la Critique, Lætitia Dosch incarne la sœur d’un homme en crise joué par Romain Duris. C’est elle qui lui prête main-forte quand il doit gérer responsabilités professionnelles et enfants après le départ soudain de sa femme.

La comédienne, vue en début d’année dans Gaspard au mariage, a pris un grand plaisir à retrouver le réalisateur de Keeper (2015) pour cette chronique qui mêle réalité sociale et vie de famille. Sa rencontre avec Romain Duris, à qui elle donne la réplique pour la première fois, l’a tout autant marquée qu’un tournage où les acteurs découvraient ce qu’ils devaient jouer la veille ou le jour même du tournage.

Quelques lignes de scénario

« Nous connaissions l’histoire dans son intégralité, raconte la comédienne à 20 Minutes, mais Guillaume ne nous donnait que quelques lignes pour chaque scène en nous invitant à broder dessus. » Cette méthode a été libératrice pour la comédienne qui s’est immédiatement sentie à l’aise avec son partenaire. « Les choses étaient peut-être facilitées par le fait que nos personnages sont un frère et une sœur et non un couple, dit-elle. Nous pouvions nous lâcher plus facilement l’un vis-à-vis de l’autre. » Le duo ne mâche pas ses mots quand il s’agit d’exprimer sa façon de penser. Et leur relation sonne juste.

View this post on Instagram

Lætitia Dosch à Cannes en 2017.

A post shared by Caroline Vié (@caroklouk2) on

Romain Duris, un animal sauvage

« Donner la réplique à Romain Duris, c'est un peu comme jouer avec le cheval qui me sert de partenaire au théâtre dans Hate, ajoute-t-elle. Romain est tout aussi sauvage et c’est son côté imprévisible qui rend la collaboration passionnante. » Guillaume Senez saisit le moindre détail de leurs réactions dans une situation familiale tendue, où ils se rentrent dedans à l’envie. « Le cheval est capable de s’arrêter pour écouter les oies sauvages et Romain, lui aussi, aime faire entrer des éléments extérieurs dans la prise, faire vivre l’espace qui l’entoure. »

Penser debout

Cette façon de travailler convient parfaitement à Lætitia Dosch qui, elle aussi, aime surprendre et être surprise. « Je pense que cela a beaucoup contribué aux émotions qui se dégagent, car nous vivions les situations en même temps que nos personnages, en les faisant évoluer au fur et à mesure des scènes. » Guillaume Senez, démiurge bienveillant, ajustait éventuellement le tir. « Il se promenait avec un gros scénario auquel nous n’avions pas accès », s’amuse la comédienne. En voyant Nos Batailles, on se dit que les acteurs n’avaient pas besoin d’en savoir davantage pour émouvoir.