VIDEO. Camille Cottin dans «Photo de famille»: «Le temps de la "Connasse" est terminé pour moi»

INTERVIEW La comédienne, à l’affiche de l’excellent « Photo de famille » avec Jean-Pierre Bacri et Chantal Lauby, s’est confiée à « 20 Minutes »…

Caroline Vié
— 
Camille Cottin dans Photo de famille de Cécilia Rouaud
Camille Cottin dans Photo de famille de Cécilia Rouaud — SND
  • « Photo de famille » offre un beau rôle à l’ex-Connasse de Canal +.
  • Elle incarne une femme en mal d’enfants dans une fantaisie chorale signée Cécilia Rouaud.
  • Ce film l’a confortée dans l’envie de tenter des choses nouvelles à l’écran.

Camille Cottin fut la Connasse de Canal + et s’est fait remarquer en agent artistique dans la série Dix Pour Cent mais elle n’est pas que cela, loin de là. La comédienne le prouve dans Photo de famille de Cécilia Rouaud, où elle donne la réplique, entre autres, à Jean-Pierre Bacri qu’on retrouve dans la vidéo ci-dessous.

Parents et enfants, frères et sœurs se déchirent tout en s’aimant dans une comédie centrée sur une grand-mère en fin de vie après le décès de son mari. La réalisatrice de Je me suis fait tout petit (2012) trouve un ton très attachant pour faire aimer ses personnages malgré leurs relations dysfonctionnelles. Camille Cottin explique à 20 Minutes en quoi cette famille de cinéma l’a enrichie professionnellement et personnellement.

Cette famille vous semble-t-elle crédible ?

Cette histoire est très moderne par la façon dont elle décrit une famille dont les enfants ont été élevés séparément. Les parents se les sont partagés comme des marchandises. C’est quelque chose que je peux comprendre venant moi-même d’une famille recomposée voire re-recomposée.



La femme que vous incarnez pourrait-elle faire partie de votre famille ?

Certainement. Elle cherche une perfection dans la relation amoureuse qui est épuisante pour son entourage. Son désir d’enfant la torture au point de tourner à l’obsession et de la rendre pénible. Tout le monde connaît ce genre de filles qu’on a à la fois envie de gifler et de serrer dans ses bras. Je peux la comprendre.

Etait-il facile de vous sentir en famille avec des partenaires que vous ne connaissiez pas forcément ?

Nous avons en commun la passion de notre métier. De quoi nous faire oublier immédiatement que certains avaient plus d’expérience que d’autres. On s’est immédiatement senti en confiance avec de grands moments comme celui où Jean-Pierre Bacri m’a confié sa passion pour le hip-hop lors d’une conversation avec Vanessa Paradis. C’était totalement inattendu.

Avez-vous l’impression que cette famille vous a apporté quelque chose ?

Le désir de jouer des choses différentes non par calcul mais parce que j’en ai envie. Donner la réplique à des comédiens que j’admire autant que Chantal Lauby et Jean-Pierre Bacri sans avoir l’impression d’être menacée a été très libérateur. Le temps de la Connasse est bel et bien terminé pour moi. Je ne pense pas qu’il reviendra. Je tourne en ce moment un drame sur une secte.