VIDEO. «Hôtel Transylvanie 3»: Genndy Tartakovsky sait recevoir ses nouveaux héros

ANIMATION Le réalisateur Genndy Tartakovsky raconte à « 20 Minutes » comment il a conçu trois des nouveaux personnages d'« Hôtel Transylvanie 3 »…

Caroline Vié

— 

Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses de Genndy Tartakovsky
Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses de Genndy Tartakovsky — Sony Pictures France
  • Dracula tombe amoureux pendant ses congés dans « Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses », fait des rencontres étonnantes et le spectateur aussi.
  • Le réalisateur Genndy Tartakovsky présente à « 20 Minutes » trois de ses nouvelles créatures favorites.

Dans Hôtel Transylvanie 3: Des vacances monstrueuses, Drac le vampire part en croisières avec sa famille et ses amis. Il trouve l’amour mais ignore que la capitaine du paquebot qui fait battre son cœur est l’ennemie de sa famille depuis des générations. Elle a pour mission de le faire disparaître coûte que coûte.

Adam Sandler, qui double Drac en anglais, a laissé le réalisateur Genndy Tartakovsky coécrire avec lui le scénario de ce troisième opus en lui donnant plus de liberté pour créer les nouveaux monstres de ce voyage centré sur des lieux mystérieux comme le Triangle des Bermudes ou l'Atlantide. « Les mythologies du monde entier sont une source d’inspiration inépuisable », confie Genndy Tartakovsky à 20 Minutes après la projection triomphale du film au Festival d’Annecy. Il nous a parlé de trois des nouvelles et nouveaux venus de la saga.

Ericka, autoritaire et vénéneuse

Dès qu’il la voit, Drac sent comme un pieu lui transpercer le cœur. En bref, il est raide dingue de la belle blonde à l’autorité souveraine.

« Elle devait être l’exact opposé de son épouse décédée femme pour qu’il n’ait pas l’impression commettre une trahison, explique le réalisateur. Je l’ai donc conçue toute en blancheur et en blondeur pour qu’elle contraste avec Drac et ses potes. »

Les serveurs poissons : toujours prêts à obliger

Ils ont les écailles brillantes et l’œil tout rond. Ces poissons pas comme les autres sont des maîtres d’hôtel stylés, des nounous parfaites et des plongeurs hors pair à condition de se munir de bouteilles et de masques.

« L’idée m’est venue de l’expression « se sentir comme un poisson hors de l’eau » que j’ai prise à contre-pied, précise Genndy Tartakovsky. Je trouvais que ces animaux peu expressifs étaient idéaux pour servir la joyeuse tribu de Drac : ils demeurent flegmatiques en toutes circonstances. »

Tinkles, un presque petit compagnon

Il est mignon Tinkles, comme un jeune chien fou. Si ce n’est qu’il fait deux mètres et de sacrés dégâts quand il fonce dans le tas. Pas facile de le rendre discret même sur un gros bateau, mais il est vraiment craquant.

« Il me rappelle les petits animaux que j’ai eus quand j’étais enfant si ce n’est que je l’ai transformé en bestiole gigantesque ce qui le rend plus drôle. Tout le comique de situation vient de sa taille qui transforme tout ce que ferait un chiot normal en catastrophe industrielle. C’est l’un de mes personnages favoris tant qu’il n’est pas dans mon salon ! »