VIDEO. «La légende»: L'ancien basketteur Florian Hessique révèle l'envers du panier

SPORT Devenu acteur et réalisateur, l'ancien basketteur Florian Hessique réalise «La légende», un film où il révèle quelques dessous peu reluisants du milieu du basket...

Caroline Vié

— 

Florian Hessique dans La légende de Florian Hessique
Florian Hessique dans La légende de Florian Hessique — MC4 distribution
  • Florian Hessique est à la fois réalisateur et acteur dans ce drame sur le basket.
  • Il y décrit la vie d’un joueur qui rêve d’intégrer l’équipe de France.
  • Ce qu’il révèle du monde du sport est glaçant.

Florian Hessique, acteur découvert dans les séries A votre service et Nos chers voisins (où il joue le fils de Martin Lamotte), évoque le basket professionnel français, un sport qu'il a longtemps pratiqué. La légende, qui a fait l’ouverture de Cannes Ecran Junior cette année, lui permet de se mettre en scène dans la peau d'un joueur au passé chargé. Il s'est écrit ce personnage torturé pour dévoiler les dessous d'un sport qu'il adore.

Après avoir réalisé Le Casse des casses (2014), l'ancien basketteur a choisi de parler de ce sport peu médiatisé en racontant l’histoire d’un joueur populaire revenant dans le club qui l’a formé avec pour espoir secret d’intégrer l’équipe de France. « La genèse de ce film s’est construite autour d’une expérience de vie personnelle et de mon rapport à cette discipline », explique Florian Hessique dans le dossier de presse. Il a choisi de tourner à Angers, ville dont il est originaire.

Un basketteur passionné

L'avantage de Florian Hessiqu, c'est qu'il n’a pas eu besoin se faire doubler. Il s’est remis à niveau pour sembler crédible dans son rôle de pro du basket. « J’ai dû en parallèle de la préparation du tournage, m’astreindre à un programme de préparation physique », avoue-t-il. Clin d’œil réservé aux fans, la basketteuse Emmeline Ndongue fait une apparition surprise dans son propre rôle pour adouber son projet soutenu par la Fédération Française de Basketball. Quand on voit le héros le ballon à la main, on y croit.

Des pratiques scandaleuses

Son amour pour le basket n’empêche pas Florian Hessique de lever le voile sur les pratiques douteuses de certains membres de l’entourage du héros. « Beaucoup de ce que je montre dans le film est tiré de faits similaires à la réalité que je n’ai pas cherché à adoucir », insiste-t-il. Notamment quand le héros, tentant de se remettre d'une grave blessure, doit subir la pression de profiteurs sans scrupule. Et c'est sans doute ce qui fait tout l'intérêt du film.