«Solo: A Star Wars Story»: Pourquoi certains y vont et d'autres pas?

ENQUETE Le box office de « Solo: A Star Wars Story » n'est pas à la hauteur des résultats habituels de la saga. « 20 Minutes » a demandé aux fans pourquoi…

Caroline Vié

— 

Solo - A Star Wars Story de Ron Howard
Solo - A Star Wars Story de Ron Howard — LucasFilm/Disney
  • Les fans ont été moins nombreux à foncer voir « Solo: A Star Wars Story » au cinéma.
  • Certains disent s’être lassés de la saga.
  • D’autres se sont laissés décourager par le bouche-à-oreille.

Il semblerait que Solo se sente bien seul dans les salles de ciné. Solo - A Star Wars Story de Ron Howard n’attire pas autant de spectateurs qu’escomptés dans les salles obscures. Les studios Disney qui rêvaient de 130 millions au box-office américain ont dû se contenter de 103 millions de recettes malgré le long week-end de Memorial Day.

En France, ce n’est pas Broadway non plus : 89.330 spectateurs se sont précipités le jour de la sortie contre le 271.000 qui avaient couru découvrir Rogue One, premier spin-off de la saga. Alors comment expliquer cette désaffection ? 20 Minutes a tenté de répondre à cette question avec l’aide de fans rencontrés devant un cinéma des Halles ou interrogés par téléphone.

La concurrence est rude

Les amateurs d’action ont actuellement l’embarras du choix et certains ont préféré se diriger vers Deadpool 2, par exemple, jugé plus adultes et moins sages.

« Deadpool, c’est politiquement incorrect. On se marre, explique Kévin 15 ans. Solo c'est un univers plus vieillot et donc moins excitant. »

Une certaine lassitude

Les Derniers Jedis est sorti en décembre dernier. Deux Star Wars à six mois d’intervalles, c’est peut-être un peu beaucoup même pour les fans.

« C’est vrai que ce n’est plus autant un événement qu’avant, avoue Lydia, 40 ans. Avec un seul épisode par an, on a l’impression d’un truc unique. J'ai un peu traîné les pieds pour aller le voir, j'étais moins motivée. »

Une mauvaise réputation

L’arrivée intempestive de Ron Howard après l’éviction de Phil Lord et Chris Miller, lesdeux réalisateurs de la Grande aventure Lego, a découragé certains puristes.

« On sent le produit formaté par Disney, blâme Remi, 35 ans. Ce genre de méthodes hollywoodiennes m’énervent car j’ai l’impression de voir toujours le même film. »

Le bouche-à-oreille

Les retours de la projection cannoise n’ont pas été très enthousiastes et les réseaux sociaux n’ont pas ménagé le film.

« Je me suis ennuyée à mourir, avoue Frédérique, 30 ans. Il n’y a aucun enjeu dramatique et Alden Ehrenreich n’a pas le charisme d’Harrison Ford. »

Un film de vieux ?

Les fans de la première heure sont beaucoup plus indulgents. Ils se sentent chez eux dans cet univers de petits voyous et de grandes poursuites.

« C’est quand même le plus réussi des Stars Wars récents, martèle Gilles, 69 ans, qui en est convaincu : « Cet épisode retrouve l’atmosphère bon enfant et le sens de l’aventure d’Un nouvel espoir. Et ça faisait longtemps qu’on attendait ça. »

>> Et vous, le dernier Star Wars vous a-t-il déçu ou plutôt satisfait ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous ou par mail à contribution@20minutes.fr