Bretagne: Des indépendantistes appellent au boycott du film «Bécassine !»

POLEMIQUE La sortie du film de Bruno Podalydès est prévue le 20 juin...

J.G. avec AFP

— 

Une exposition dédiée à Bécassine au Musée de la poupée à Paris le 2 février 2015, à l'occasion du 110e anniversaire de la petite bonne bretonne créée par Emile-Joseph-Porphyre Pinchon
Une exposition dédiée à Bécassine au Musée de la poupée à Paris le 2 février 2015, à l'occasion du 110e anniversaire de la petite bonne bretonne créée par Emile-Joseph-Porphyre Pinchon — Kenzo Tribouillard AFP

Bécassine continue toujours de diviser en Bretagne. Des indépendantistes bretons viennent ainsi d’appeler au « boycott actif » du film de Bruno Podalydès, dont la sortie est prévue le 20 juin, considérant que cette comédie est « une insulte à toutes les femmes de Bretagne ».

« On ne demande pas l’interdiction du film mais on appelle toute la société bretonne à le boycotter pour que les producteurs parisiens réfléchissent la prochaine fois », a déclaré Ewan Thébaud, porte-parole de Dispac’h, un collectif « indépendantiste, anticapitaliste, féministe, écologiste, et internationaliste ».

Des actions prévues lors des avant-premières du film

Dans un communiqué publié sur son site internet, le collectif estime que « reprendre un symbole comme Bécassine n’est pas un choix anodin ou innocent ». « L’immigration bretonne n’avait rien de la naïveté joyeuse qu’expose le film Bécassine. En plus du mensonge historique, ce film est une insulte à la mémoire de notre peuple, une insulte à toutes les femmes de Bretagne et à toutes les femmes qui connaissent ou ont connu l’immigration », estime-t-il.

« Opprimées parce que femmes, stigmatisées parce que Bretonnes, exploitées parce que prolétaires, voilà la seule réalité qui s’applique à Bécassine. Si vous voulez montrer Bécassine à l’écran laissez la parler, montrez ses souffrances et ses révoltes », ajoute le collectif, qui revendique une cinquantaine de membres. Dispac’h (révolte en breton) appelle à des actions non violentes lors des avant-premières prévues en Bretagne, notamment le 31 mai à Quimper, le 1er juin à Brest ou le 5 juin à Rennes.