Alden Ehrenreich dans Solo - A Star Wars Story de Ron Howard
Alden Ehrenreich dans Solo - A Star Wars Story de Ron Howard — LucasFilm/Disney

RENCONTRE

VIDEO. Ron Howard: «Han Solo est un personnage si cool que j’espère lui avoir rendu justice»

Le réalisateur de « Rush » a remplacé au pied levé deux cinéastes congédiés par la production…

  • Ron Howard a repris le projet en cours de tournage.
  • « Solo: A Star Wars Story » peut être vu comme une introduction à la saga.
  • Le réalisateur est prêt à accepter toutes les réactions des fans.

Ron Howard a été investi d’une lourde responsabilité : celle de remplacer Phil Lord et Chris Miller, virés du tournage de Solo - A Star Wars Story en raison de « divergences artistiques » avec la production.

« J’ai accepté car cela me semblait une expérience intéressante et que le matériel préexistant était de qualité », explique Ron Howard à 20 Minutes. Le réalisateur de Rush a donc repris le bébé des créateurs de 21 Jump Street et La grande aventure Lego.

Vingt ans après

« Je suis prêt à être jeté en pâture aux fans, plaisante le cinéaste. Cela fait partie du jeu que d’accepter toutes leurs réactions même si, bien sûr, je préférais qu’elles soient positives ! » Ron Howard explique avoir déjà failli entrer dans l’univers Star Wars à la fin des années 1990. « George Lucas m’avait proposé de participer à l’un des préquels mais je lui avais alors conseillé de les réaliser lui-même, ce qu’il a fait », se souvient-il. Howard a donc attendu près de vingt ans pour entrer dans cet univers qu’il adore.

Une introduction à la saga

Solo : A Star Wars Story suit les aventures d’un tout jeune Han Solo, bien avant sa rencontre avec Luke et Leïa dans Un nouvel espoir de George Lucas. « Le film est conçu pour être une introduction à la saga Star Wars, précise Ron Howard. Je voulais cependant que les fans s’y retrouvent aussi. » C’est pour cela qu’il multiplie les références et autres clins d’œil permettant aux amateurs de s’amuser sans pour autant perdre les néophytes en route. « Han Solo est un personnage si cool que j’espère lui avoir rendu justice », insiste le cinéaste qui reconnaît s’être amusé à lui donner vie. On verra ce qu’en disent les spectateurs.