VIDEO. «Solo: A Star Wars Story» ajoute de la couleur dans la saga (il était temps)

DIVERSITE Thandie Newton et Donald Glover sont enchantés de voir que leurs personnages sont mis en valeur dans le film de Ron Howard...  

Caroline Vié

— 

Thandie Newton dans Solo- A Star Wars Story de Ron Howard
Thandie Newton dans Solo- A Star Wars Story de Ron Howard — LucasFilm/Disney
  • Val et Lando Calrissian sont deux héros noirs importants dans « Solo: A Star Wars Story ».
  • Leurs interprètes se félicitent de voir que les minorités sont plus visibles à Hollywood.
  • Ils continuent à œuvrer pour que les mentalités évoluent.

Grande nouveauté de Solo: A Star Wars Story de Ron Howard, aventures du jeune Han Solo : la présence marquée de héros noirs, une grande première dans la saga. Donald Glover alias Lando Calrissian, reprend un personnage créée par Billy Dee Williams dans L’Empire contre-attaque. Thandie Newton, elle, incarne Val, un nouveau personnage de rebelle au caractère bien trempé.

« Val est le genre de personnages que j’aurais aimé avoir pour modèle quand j’étais enfant, confie-t-elle à 20 Minutes, une femme à la peau sombre, indépendante et déterminée. » Val est la première héroïne afro-américaine de l’univers Star Wars. « Les autres actrices black qui y ont participé jouaient des extraterrestres dont on n’entendait que la voix », précise-t-elle.

Une diversité récente

Donald Glover abonde dans son sens. « La diversité est quelque chose de très récent dans la culture populaire, explique-t-il. Petit, je possédais plusieurs figurines de Lando Calrissian dans divers costumes car il était le seul personnage de Star Wars qui me ressemblait. » L’aventurier charmeur et un brin voyou auquel il apporte son charisme n’était donc pas un inconnu pour lui. « Il est à la fois un ami et un ennemi pour Han Solo, insiste-t-il. J’ai connu plusieurs relations de ce genre, entre rivalité et admiration, dans ma carrière », avoue-t-il.

Un exemple à donner

Les deux comédiens se félicitent grandement de l’émergence de personnages afro-américains dans la production hollywoodienne. « Le succès de Black Panther et, dans un autre genre de Get Out, indique un changement positif, insiste Donald Glover. Cela nous donne une visibilité qui est la condition sine qua non du respect ». Comme son partenaire, Thandie Newton attend que les personnages positifs de blacks donnent l’exemple. « Nous autres acteurs avons une responsabilité dans ce sens, martèle-t-elle. Je n’aurais pas accepté de jouer une héroïne caricaturale ou méchante dans Solo. »

Optimistes pour la suite

Les deux comédiens se veulent optimistes. « Je ne crois pas que les producteurs et les scénaristes ne veulent pas de nous mais plutôt qu’ils ne pensent pas à nous inclure dans leurs projets », explique Donald Glover. Thandie Newton et lui attendent maintenant que la présence des minorités soit considérée comme une évidence. « Nous aurons gagné quand la question ne se posera plus », conclut l'actrice. Avec des ambassadeurs de cette qualité, les mentalités ne peuvent qu’évoluer. Du moins on l'espère.