John Travolta: «Fêter les 40 ans de "Grease" à Cannes me fait réfléchir sur le temps qui passe»

ANNIVERSAIRE Le comédien évoque ses souvenirs de la comédie musicale dont il célèbre les 40 ans de succès sur la Croisette…

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

John Travolta dans Grease de Randall Kleiser
John Travolta dans Grease de Randall Kleiser — Park Circus
  • « Grease » de Randall Kleiser est sorti en 1978.
  • John Travolta a pris plus de plaisir à danser qu’à chanter sur le tournage.
  • Il sera bientôt visible dans « Gotti », biopic sur un gangster disponible le 13 juin en VOD.

Il est content John Travolta à l’idée de venir célébrer l’anniversaire de Grease sur la Croisette. Et ce d’autant plus que ce sera à l’occasion d’une séance publique, sur la plage où il va pouvoir croiser ses fans. « Fêter les 40 ans de Grease à Cannes me fait réfléchir sur le temps qui passe », confie-t-il à 20 Minutes.

L’acteur de 64 ne se doutait pas que la comédie musicale de Randall Kleiser serait toujours aussi populaire quatre décennies après sa sortie. « Quand je vois des Français de tous âges m’arrêter dans la rue en me mimant des chorégraphies du film, je suis épaté » avoue-t-il.

Danseur avant tout

L’acteur se rappelle encore très bien des danses qu’il effectuait avec Olivia Newton-John. « En revanche j’avoue que le détail des paroles des chansons m’échappe. J’ai toujours été plus à l’aise pour danser que pour chanter. » C’est d’ailleurs ses dons de danseur qui ont relancé sa carrière quand Quentin Tarantino l’a engagé. « Il est fan de Grease et m’a tout de suite demandé de danser le twist avec Uma Thurman. Je l’ai d’ailleurs aidé à chorégraphier cette scène en ajoutant des pas et des mouvements devenus cultes depuis », se souvient-il.

John Travolta au Carlton #grease @festivaldecannes

A post shared by Caroline Vié (@caroklouk2) on

Danser avec Prince

Aujourd’hui, John Travolta danse moins, préférant improviser des concours de cuisine chez lui avec sa femme et ses enfants. « En fait, dès que j’ai été connu, j’ai arrêté de danser en boîte car je détestais que les gens me regardent comme une bête curieuse », dit-il. Et d’évoquer un souvenir, les yeux dans le vague. « A une soirée, Prince et moi nous sommes retrouvés sur le dance floor, raconte-t-il. Nous avons esquissé quelques pas timides car nous avions peur des photos volées : c’était très triste. » Pour autant, John Travolta n’est pas déprimé, loin de là.

Après la danse, la mafia

Non content de s’offrir des bains de foule à Cannes pour Grease, il a aussi présenté son nouveau film Gotti, portrait d’un célèbre mafieux. Il l'incarne devant la caméra de Kevin Connolly dans ce biopic disponible en VOD le 13 juin. « Etre à Cannes me permet d’assurer la promotion des deux, précise-t-il, et de passer un bon moment en France avec ma famille qui m’a accompagné sur la Côte d’Azur. » L’accueil chaleureux qu’il reçoit prouve que quarante années n’ont pas entamé sa popularité auprès des spectateurs.