Festival de Cannes: Vous avez croisé avec notre reporter les bêtes sauvages de «Wild Immersion»

REALITE VIRTUELLE « 20 Minutes » a invité un de ses lecteurs sur la plage du Majestic pour tester « Wild Immersion », expérience de réalité virtuelle bluffante qui sera bientôt à Paris…  

Caroline Vié

— 

Antoine B. et Caroline Vié en train de tester Wild Immersion
Antoine B. et Caroline Vié en train de tester Wild Immersion — A. Le Pennec
  • « Wild Immersion » emporte le spectateur dans la savane grâce à la réalité virtuelle.
  • Jane Goodall parraine cette entreprise qui permet de financer de véritables réserves naturelles.
  • L’expérience sera ouverte au grand public dès le 1er juin au Forum des images, à Paris.

Une excursion dans la savane et sous les mers en plein festival de Cannes. C’est ce que 20 Minutes a offert à un de ses lecteurs en l’embarquant avec nous sur la plage Majestic 71 pilotée par l’agence ADR pour une expérience de réalité virtuelle à 360° intitulée Wildlife Immersion.

Jane Goodall, primatologue mythique, y résume son combat pour la défense de l’environnement et propose de découvrir la nature au plus près. Dès le casque coiffé et les écouteurs bien en place, c’est magique : les animaux sont bien là, loin de l’agressivité redoutée, on se sent bien…

Une expérience très « waouh » !

Cinéphile avisé, Antoine B. s’y connaît en réalité virtuelle, ayant notamment testé Carne y Arena de Alejandro Gonzàlez Iñárritu, présenté à Cannes l’an passé et ensuite à Milan. Notre jeune lecteur du Var a cependant été bluffé. « Wildlife Immersion est une expérience totalement différente », commente-t-il.

Le but de l’opération n’est pas le réalisme absolu puisque les animaux sont surdimensionnés par rapport au spectateur. C’est plutôt de faire découvrir la splendeur de la nature en permettant d’en admirer les détails. » Seule la peur du ridicule nous a empêchés de crier « Waouh » devant ces prises de vues sublimes.

Emerveiller pour protéger

Adrien Moisson, ancien étudiant vétérinaire ayant aussi fait ses classes dans la publicité et la création artistique, est le créateur de Wildlife Immersion. « J’ai cherché à téléporter les hommes dans la nature, explique-t-il, les émerveiller pour qu’ils aient envie de la protéger. »

Il lui aura fallu six mois de voyages à travers le monde pour filmer les animaux et les bénéfices de l’opération doivent permettre de financer de véritables réserves.

Bientôt à Paris

Le public pourra tenter l’expérience dès le 1er juin au Forum des images et ce n’est qu’un début : d’autres points de chute suivront…

Quant à la fine équipe d’explorateurs virtuels de 20 Minutes, ils se sont remis de leurs émotions devant un bon déjeuner éclairé par la visite surprise de Mads Mikkelsen, un bel animal bien réel…