VIDEO. Marion Cotillard: «A Cannes, les réalisateurs flippent plus que les acteurs»

STAR Marion Cotillard est venue soutenir « Gueule d’ange », premier film dans lequel elle incarne une maman alcoolique…

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Marion Cotillard dans Gueule d'ange de Vanessa Filho
Marion Cotillard dans Gueule d'ange de Vanessa Filho — Mars Films
  • « Gueule d’ange » est présenté dans la section Un certain regard avant sa sortie en salles le 23 mai.
  • Marion Cotillard est sublime en mère irresponsable.
  • Ce premier film est une excellente surprise que l'actrice est fière de défendre.

Marion Cotillard n’épargne pas sa peine pour défendre les couleurs de Gueule d'ange, premier film de Vanessa Filho, présenté ce dimanche à Un certain regard. Il faut dire que la jeune réalisatrice lui a offert un rôle exceptionnel de maman alcoolique abandonnant sa fille de huit ans.

« J’aime la femme que j’incarne bien qu’elle n’a rien à voir avec moi et ce premier film m’a tellement touchée que j’ai envie qu’il soit beaucoup vu », confie la comédienne à 20 Minutes. Multipliant photos et interviews sur la terrasse de L'A.M.E - Atelier des Merveilles Ephémères, elle vibrait d’enthousiasme pour évoquer cette belle histoire d’amour entre une mère et une fille.

Un certain regard si doux

« Je ne suis pas à inquiète à l’idée de montrer le film, avoue Marion Cotillard. A Cannes, les réalisateurs flippent plus que les acteurs. » La belle sait de quoi elle parle notamment pour être venue récemment présenter Blood Ties de Guillaume Canet et Mal de pierres de Nicole Garcia sur la Croisette. « La section Un certain regard sera plus douce pour la première fois de Vanessa qui est tout émue à l’idée de révéler Gueule d’ange », explique-t-elle.

Fière de « Gueule d’ange »

L’actrice aime Cannes et ses paillettes. « Le festival offre de beaux moments et c’est toujours un bonheur de m’y rendre surtout quand il s’agit d’aider une œuvre qui me tient à cœur. » Marion Cotillard ne tarit pas d’éloges sur Gueule d’ange. « Je n’ai pas peur de dire que je suis fier de ce film et du travail que nous avons accompli », martèle-t-elle. Elle peut légitimement l’être car ce film puissant, qui sort en salles le 23 mai, vaut vraiment d’être découvert.