Drôme : Les deux tours de la centrale nucléaire du Tricastin vont être démolies

ENERGIE Cette opération de grande envergure va durer quatre ans, entre 2024 et 2028

20 Minutes avec agence
— 
Photo illustration de la centrale nucléaire de Tricastin.
Photo illustration de la centrale nucléaire de Tricastin. — ALLILI MOURAD/SIPA

Symboles du site nucléaire du Tricastin, situé dans la Drôme, les deux tours aéroréfrigérantes vont être démolies. Dédiées à l’évacuation de la vapeur d’eau issue des circuits de refroidissement de l’usine d’enrichissement de l’uranium par diffusion gazeuse, ces deux tours vont disparaître du paysage local progressivement entre 2024 et 2028, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Le procédé utilisé à l’intérieur de ces deux tours n’est plus nécessaire aujourd’hui depuis la mise en service de la nouvelle unité Georges-Besse II. C’est la raison pour laquelle leur démolition a été actée.

25.000 tonnes de béton

La proximité avec le site nucléaire et les dangers que cela peut représenter nécessitent une technique de démolition particulière, à savoir le grignotage. Concrètement, une pince à béton installée sur une grue de 123 mètres de haut va permettre de détruire peu à peu ces deux tours, sur une durée de quatre ans. Ensuite, les 25.000 tonnes de matière pourront être revalorisées, notamment pour le remblai des routes, car ce béton n’a pas eu de contact avec des matières radioactives.