Les émissions de divertissement désormais incontournables pour les politiques

DECRYPTAGE Les candidats en lice pour la fonction suprême multiplient ces derniers mois les apparitions dans les grands rendez-vous politiques du petit écran, mais les téléspectateurs les retrouvent bien plus souvent dans les émissions de type «infotainment», où le mélange des genres (information et divertissement) est roi...

— 

Nicolas Sarkozy sur le plateau du «Petit journal» de Canal+, le 16 mars 2012.
Nicolas Sarkozy sur le plateau du «Petit journal» de Canal+, le 16 mars 2012. — Lionel Bonaventure/REUTERS

Retourner à l’article