Les 35 heures, "une des plus graves erreurs de notre histoire", selon Sarkozy

— 

Les 35 heures "autoritaires et uniformes de Martine Aubry" ont été l'une des "plus graves erreurs économiques commises dans notre pays", dénonce le président-candidat Nicolas Sarkozy dans un entretien à paraître dans le journal régional Le Progrès samedi, jour de sa visite à Lyon.
Les 35 heures "autoritaires et uniformes de Martine Aubry" ont été l'une des "plus graves erreurs économiques commises dans notre pays", dénonce le président-candidat Nicolas Sarkozy dans un entretien à paraître dans le journal régional Le Progrès samedi, jour de sa visite à Lyon. — Pascal Rossignol afp.com

Retourner à l’article