Sarkozy: En cas de défaite, «vous n'entendrez plus parler de moi !»

PRESIDENTIELLE Le chef de l'Etat penserait à la fin de sa carrière politique en cas de défaite...

— 
Nicolas Sarkozy, à Vaucouleurs, le 6 janvier 2012.
Nicolas Sarkozy, à Vaucouleurs, le 6 janvier 2012. — POL EMILE/SIPA

Retourner à l’article