Poitiers: Les huit faucheurs volontaires, dont José Bové, relaxés

JUSTICE «Ils étaient poursuivis sur la base de la nouvelle loi sur les OGM mais sur un mauvais texte. Le tribunal ne pouvait donc pas les condamner», a expliqué l'avocate des faucheurs...

— 

José Bové et Ségolène Royal, au tribunal de Poitiers, lors du procès de l'eurodéputé pour fauchage d'OGM, le 14 juin 2011.
José Bové et Ségolène Royal, au tribunal de Poitiers, lors du procès de l'eurodéputé pour fauchage d'OGM, le 14 juin 2011. — NOSSANT/SIPA/1106141836

Retourner à l’article