Anorexie mentale: Dépister tôt pour soigner mieux

SANTE La Haute autorité tient à sensibiliser les familles et les médecins sur cette pathologie grave...

— 

Une proposition de loi UMP réprimant l'incitation à l'anorexie, y compris sur internet, avec une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, a été approuvée mardi en première lecture par l'Assemblée nationale.
Une proposition de loi UMP réprimant l'incitation à l'anorexie, y compris sur internet, avec une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, a été approuvée mardi en première lecture par l'Assemblée nationale. — Joel Saget AFP/Archives

Retourner à l’article