Marseille prend une leçon de réalisme

FOOTBALL Les Olympiens ont résisté une heure et Cristiano Ronaldo a pointé son nez...

— 

 Les deux Marseillais et ex-Madrilènes, Fernando Morientes (à gauche) et Gabriel Heinze, peuvent être dépités, l'OM a sombré face au Real Madrid (3-0), le 30 septembre 2009
 Les deux Marseillais et ex-Madrilènes, Fernando Morientes (à gauche) et Gabriel Heinze, peuvent être dépités, l'OM a sombré face au Real Madrid (3-0), le 30 septembre 2009 — P.Hanna/REUTERS

Retourner à l’article