Fabris: «On a été jetés comme de vieilles chaussettes par tous ces grands constructeurs»

SOCIAL Les employés du sous-traitant automobile basé à Châtellerault sont venus exprimer leur mécontentement ce jeudi, devant le siège social de Renault, en vain...

— 

Retourner à l’article