Henri Guaino corrige François Fillon

POLITIQUE Le conseiller de Nicolas Sarkozy affirme que «la crise n'est pas finie»...

— 

Depuis la révélation de l'affaire de la Société générale, de nombreuses voix politiques s'élèvent, surtout dans la majorité, pour réclamer la "tête" des dirigeants de la banque, illustrant le retour de la tentation de l'intervention de l'Etat dans l'économie privée.
Depuis la révélation de l'affaire de la Société générale, de nombreuses voix politiques s'élèvent, surtout dans la majorité, pour réclamer la "tête" des dirigeants de la banque, illustrant le retour de la tentation de l'intervention de l'Etat dans l'économie privée. — Stephane de Sakutin AFP/Archives

Retourner à l’article