Jacques Viguier: très intelligent, un brin psychorigide mais pas fou

TOULOUSE Le procès du professeur de droit toulousain, poursuivi pour le meurtre de sa femme mystérieusement disparue en 2000 et dont le corps n'a jamais été retrouvé, s'est ouvert ce lundi...

— 

Jacques Viguier lors de l'ouverture de son procès le 20 avril 2009 à Toulouse
Jacques Viguier lors de l'ouverture de son procès le 20 avril 2009 à Toulouse — BORDAS/SIPA

Retourner à l’article