Automobile : Le marché français « ne repart pas » et l’année s’annonce difficile

VOITURES Par rapport à juillet 2020, marqué par la reprise avec la réouverture des concessions automobiles, le marché est en baisse de 35,35 % avec 115.713 immatriculations de voitures neuves particulières

— 
Sur les sept premiers mois de 2021, le marché des voitures neuves particulières est en baisse de 22,42 % par rapport à 2019 avec 1.038.478 immatriculations (illustration)
Sur les sept premiers mois de 2021, le marché des voitures neuves particulières est en baisse de 22,42 % par rapport à 2019 avec 1.038.478 immatriculations (illustration) — Toshifumi Kitamura afp.com

Retourner à l’article