Le bruit coûte à la France chaque année plus de 150 milliards d'euros

SANTE Une étude met en lumière les conséquences sanitaires indirectes des nuisances sonores, principalement celles des transports routiers

— 
Sur le périphérique parisien le 11 mai, ce n'était pas encore l'affluence habituelle, mais la reprise du trafic génère un bruit auquel les riverains n'étaient plus habitués.
Sur le périphérique parisien le 11 mai, ce n'était pas encore l'affluence habituelle, mais la reprise du trafic génère un bruit auquel les riverains n'étaient plus habitués. — THOMAS SAMSON / AFP/ Pixpalace

Retourner à l’article