Présidentielle en Iran : L'ONG Amnesty International appelle à enquêter sur le nouveau président iranien pour « crimes »

DROITS HUMAINS L’organisation de défense des droits humains a notamment accusé Ebrahim Raïssi d’avoir été membre d’une « Commission de la mort » lorsqu’il servait comme procureur adjoint du tribunal révolutionnaire de Téhéran en 1988.

— 
L'ultraconservateur Ebrahim Raïssi élu président de l'Iran le 18 juin 2021.
L'ultraconservateur Ebrahim Raïssi élu président de l'Iran le 18 juin 2021. — ATTA KENARE / AFP

Retourner à l’article